Radiateur inertie céramique

Pourquoi vous chauffer avec un radiateur à inertie en céramique ?

Il existe de nombreuses façons de chauffer votre maison. En l’absence de système de chauffage central, vous vous tournerez peut-être vers des radiateurs électriques. Mais quitte à se chauffer à l'électricité, autant choisir ce qu’il y a de mieux ! On vous dit tout des radiateurs à inertie en céramique.

 

Vous souhaitez rénover votre logement pour améliorer ses performances énergétiques et réduire vos factures ? Découvrez les aide financières disponibles.

Je calcule mes aides

Demande gratuite et sans engagement

La famille des radiateurs électriques

En chauffage décentralisé, lorsque votre logement est dépourvu d’un circuit de chauffage hydraulique, votre choix doit se porter sur des radiateurs électriques. Plusieurs modèles existent sur le marché :

 

  • Le convecteur électrique : dit “grille-pain”, il représente le degré zéro en termes de performances énergétique. Il réchauffe l’air par convection à l’aide d’une résistance électrique et est très énergivore. 
  • Le panneau rayonnant : un cran au-dessus que le convecteur, le panneau fonctionne par rayonnement grâce à une plaque en alliage métallique chauffée par un réseau de résistances électriques. 
  • Le radiateur à inertie : plus efficace que les précédents, il accumule la chaleur produite dans son corps de chauffe pour la restituer une fois éteint. 


Quitte à vous chauffer à l’aide de radiateurs électriques, mieux vaut choisir le moins gourmand en énergie des trois. Le radiateur à inertie, lorsqu’il est bien utilisé, peut même vous faire économiser sur vos factures de chauffage. 

Focus sur le radiateur à inertie en céramique

Lorsqu’il est en céramique, le radiateur appartient à la catégorie des inertie sèche. C’est-à-dire que son corps de chauffe est constitué d’un matériau solide : de la céramique. C’est lui qui emmagasine la chaleur produite. D’autres modèles peuvent présenter des corps de chauffe en fonte, en brique ou en pierre volcanique. 

👉 À savoir

L’inertie sèche se démarque de l’inertie liquide. Dans ce cas, la résistance du radiateur est plongée dans un liquide caloporteur.

 

Une chaleur optimale

Ce type de radiateur vous offre une chaleur homogène et agréable en comparaison à de simples convecteurs électriques. Il procure une chaleur douce sans assécher l’air qui l’entoure et avec une montée en température rapide et efficace. Son véritable atout ? Il continue à restituer de la chaleur même une fois éteint. C’est ça l’inertie !
 


Une utilisation très simple


Côté utilisation, nous vous conseillons de l’associer à un thermostat pour pouvoir le programmer selon vos habitudes de vie. Cela vous permet de ne chauffer que quand vous en avez vraiment besoin et de réaliser des économies !

🛠️ Quel entretien ?

Bonne nouvelle ! Les radiateurs à inertie ne demandent que très peu d’attention. Il vous suffit de leur passer un petit coup de chiffon régulièrement pour éviter l’accumulation de poussière et le tour est joué. 

Comment s’installe un radiateur en céramique ?

Le radiateur à inertie céramique s’installe en un clin d'œil. Il suffit de le fixer à un mur et de le brancher. Mais il existe tout de même quelques éléments à prendre en compte. Si vous avez le moindre doute, nous vous encourageons à faire appel à un artisan qualifié. Pour une installation dans les règles de l’art, il faut bien veiller à :
 

 

  • Poser les radiateurs à une vingtaine de centimètres du sol.
  • Le brancher sur un circuit électrique réservé à son utilisation.
  • Le positionner loin d’objets inflammables ou sensibles à la chaleur.
  • Laisser suffisamment d’espace autour du radiateur.
     

Combien ça coûte ?

Le prix d’un radiateur à inertie en céramique repose sur plusieurs critères : sa puissance, sa marque et la main d'œuvre. En entrée de gamme, vous pouvez trouver des prix entre 250 et 650 €. Si vous souhaitez un équipement plus perfectionné, il faudra plutôt grimper entre 550 et 2 000 €.


👉 Il faut ensuite ajouter à cela le coût de l'installation par votre artisan. Pour un tel équipement, la facture tourne autour de 150 €.

Les avantages et les inconvénients

Pour vous décider, voici un petit récapitulatif de tous les points forts et les points faibles d’un radiateur à inertie en céramique : 
 

Avantages Inconvénients

Une chaleur homogène et agréable


Une installation simple


Des économies d’énergie possibles


Plus économique que les autres radiateurs électriques


Une large gamme de produits est disponible à tous les prix.


Le corps de chauffe en céramique est le plus efficace (comparé à la fonte ou l’acier)

Peu d’aides à la rénovation énergétique


Vous êtes dépendant du prix de l’électricité 


 

Les alternatives plus écologiques

Le radiateur à inertie sort du lot parmi tous les radiateurs électriques du marché. Cependant, vous pouvez faire davantage d’économies d’énergie en vous tournant vers des équipements de chauffage qui privilégient les ressources d’énergies renouvelables. Sans système de chauffage central, vous pouvez vous tourner vers plusieurs appareils performants et éligibles aux aides à la rénovation.


Un poêle à bois ou à granulés

 

Le poêle utilise un combustible renouvelable est très économique. Le bois est l’une des ressources les moins chères du marché. Bien que plus onéreux à l’achat, le poêle à bois vous promet un retour sur investissement assez rapide grâce aux aides écologiques comme la Prime Effy et MaPrimeRénov’.
 


👉 Pour vous si vous recherchez un excellent rendement et appréciez le charme du feu de bois.


Une pompe à chaleur air-air

 

La PAC air-air utilise les calories présentes dans l’air extérieur pour créer de la chaleur à l’intérieur. Grâce à des ventilo-convecteurs fixés aux murs de vos pièces, vous pouvez moduler la chaleur grâce à une petite télécommande. L’avantage ? Elle s’installe très rapidement et peut même produire du froid en plein été.
 


👉 Pour vous si vous recherchez de la simplicité d’utilisation.
 

Plus d’articles sur ce thème