réno

2 milliards d’euros pour la rénovation des quartiers prioritaires

Le Premier ministre a annoncé vendredi 29 janvier le déblocage d’un budget alloué à l’Agence nationale pour la rénovation urbaine. L’objectif ? Améliorer les conditions de vie et des habitants des quartiers prioritaires de France. Ce qui passe notamment par le logement.

C’est dans la ville la plus pauvre de France (selon l’Observatoire des inégalités) que Jean Castex a promis de nouveaux moyens pour rénover les bâtiments des quartiers défavorisés du territoire. Le 29 janvier 2021, le Premier ministre assistait au Comité interministériel à la ville de Grigny, dans l’Essonne.

 

A l’issue de ce rendez-vous, il a annoncé plusieurs mesures censées apporter de l’aide à ces zones urbaines oubliées, durement frappées par la crise sanitaire et sociale de la Covid-19 : “le rôle de l'Etat, plus que jamais en période de crise, est d'être aux côtés de ceux qui souffrent, de ceux qui se sentent exclus, de ceux qui se sentent victimes d'inégalités de tous ordres”.

 

Outre plusieurs mesures concernant l’éducation ou encore la santé, l’action prévue par le gouvernement concerne le logement. Le projet principal est donc de gonfler le budget de l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) de 2 milliards d’euros, un “effort sans précédent” selon le ministre. Il passe ainsi à 12 milliards d’euros au total.

 

Cette enveloppe va notamment servir à effectuer les travaux de rénovation urgents, ou engager des projets qui étaient encore en attente de financement, comme la construction de nouveaux quartiers prioritaires à proximité de grandes métropoles. Jean Castex veut également limiter le nombre de logements “très sociaux” et favoriser les logements sociaux classiques dans les communes de France qui comportent plus de 40% de ce type de bâtiments.

 

Derrière ces différentes actions, la volonté du gouvernement Castex est de rendre meilleures les conditions de vie au quotidien des habitants des quartiers prioritaires de France. L’Agence nationale pour la rénovation urbaine a déclaré que cet argent supplémentaire servirait notamment à améliorer la “qualité environnementale des rénovations, la restructurations des espaces publics et les équipements de proximité”.

 

 

Amandine Martinet

Plus d’articles sur ce thème