travaux particuliers

Rénovation énergétique : tout ce qui change au 1er janvier 2021

Par Amandine Martinet

La nouvelle année apporte son lot de nouveautés en matière de travaux de rénovation : aides financières transformées, artisans revalorisés… Voici un bilan de ce qui change pour vous à compter du mois de janvier 2021. Suivez le guide !

MaPrimeRénov’ s’étend à tous les ménages

C’est sans conteste LA nouveauté de l’année en matière d’aides à la rénovation énergétique. Le dispositif MaPrimeRénov’, créé le 1er janvier 2020, prend du galon 365 jours plus tard. En effet, cette prime est désormais — et pour tout devis signé à partir du 1er octobre 2020 — accessible à tous les ménages sans condition de revenus, alors qu’elle était auparavant réservée aux plus modestes. Les travaux engagés sur la base de devis signés entre le 1er octobre 2020 et l’ouverture du dépôt en ligne en 2021 sont également éligibles. 

 

Plus précisément, vous pouvez faire votre demande de prime à partir du 11 janvier 2021 sur le site maprimerenov.gouv.fr. Retrouvez nos tutos dédiés pour bien réussir votre inscription à MaPrimeRénov' en ligne !

 

Par ailleurs, les propriétaires bailleurs sont à partir de maintenant également concernés par MaPrimeRénov’. En revanche, ils ne pourront en faire la demande qu’à partir du 1er juillet 2021.

 

Plus encore qu’un simple élargissement du public concerné, c’est le fonctionnement même du dispositif qui est modifié à compter du 1er janvier 2021 : les critères techniques des travaux évoluent, et des barèmes sont créés avec des prix fixes attribués en fonction des travaux réalisés et des seuils de revenus des demandeurs.

 

Par ces évolutions, l’Etat souhaite faire de MaPrimeRénov’ un dispositif d’envergure permettant de massifier les projets de rénovation énergétique en France. En 2020, ce sont déjà environ 190 000 primes qui ont été demandées, a précisé récemment la ministre déléguée au Logement sur Europe 1. Un bilan “vraiment au-dessus” de ce qui était espéré.

Le CITE disparaît

Conséquence directe de la création de MaPrimeRénov’, instaurée dans le but de le remplacer, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) devient obsolète à partir du 1er janvier 2021. Vous pouvez cependant en bénéficier pour les dépenses payées en 2021 si le devis est accepté et l’acompte versé entre le 1er janvier 2019 et le 31décembre2020!

Le label RGE est renforcé

Côté artisans, la certification Reconnu Garant de l’Environnement connaît elle aussi des changements en 2021. En effet, pour lutter contre la fraude dans le secteur et vous permettre de gagner en confiance envers les professionnels de la rénovation énergétique, les contrôles qualité sont renforcés et mieux ciblés.

 

Ainsi, avec la réforme du label RGE, à compter du 1er janvier, les travaux vérifiés par les organismes agréés seront divisés en plusieurs catégories distinctes (19 au total au lieu de 12), toutes possédant des modalités de contrôle spécifiques et appropriées. Par ailleurs, les opérations jugées “critiques” feront désormais l’objet d’une surveillance accrue. Parmi elles, l'installation de pompes à chaleur ou encore l’isolation des combles perdus.

Le chèque énergie accessible en maison de retraite et aux sous-locataires

Le chèque énergie est une aide nominative envoyée sous forme de chèque une fois par an aux ménages dont le revenu fiscal de référence, désormais fixé par arrêté, est situé en-deçà de 10 700 € pour une personne seule et 16 050 € pour un couple. En fonction de ce montant, vous pouvez recevoir entre 48 € et 277 € TTC, qui peuvent notamment être utilisés pour financer certains travaux de rénovation énergétique du logement. La nouveauté 2021 réside dans le fait que désormais, les résidents en Ehpad, en maison de retraite ou dans une unité de soins de longue durée pourront eux aussi bénéficier du chèque énergie dans un souci d’égalité.

 

Par ailleurs, les sous-locataires d'un logement imposable à la taxe d'habitation et géré par un organisme exerçant des activités d'intermédiation locative pourront également accéder au dispositif.

 

Attention, rappelons que vous avez jusqu’au 31 mars 2021 pour utiliser votre chèque 2020 !

Cet ensemble de nouveautés a pour vocation d’accélérer significativement la rénovation du parc immobilier français. A la clé, une réelle amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments pour plus de confort et d’économies pour chacun d’entre nous au quotidien ! Et ce n’est pas tout : plusieurs autres grandes étapes sont à venir au cours de l’année 2021. On pense notamment au projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat, qui devrait être présenté au cours du mois de janvier devant le Conseil des ministres, mais aussi à la nouvelle réglementation environnementale RE 2020 (succédant à la RT 2012), déjà en cours d’élaboration et devant entrer en vigueur à l’été 2021.

 

 

Amandine Martinet

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème