Maison écologique

La ville des saisons sera-t-elle la ville de demain ?

Par Mariana Gonçalves

Le 21 septembre 2021

À quoi ressemblera la ville de demain ? C’est la question que se sont posés les étudiants du MS Marketing, Design et Création d’Audencia et Centrale Nantes, en collaboration avec Leonard. Pendant 6 mois, ils ont imaginé comment sera la ville en 2050. Découvrez les conclusions de leur rapport.

Imaginer une ville “capable de s’adapter aux différents cycles qui rythment la vie en société”. C’est le défi que se sont lancé les étudiants du MS Marketing, Design et Création d’Audencia et Centrale Nantes, en collaboration avec Leonard. Après 6 mois de réflexion sur cette thématique, d’interviews d’experts et d’immersions terrain, ils viennent de dévoiler le fruit de leurs recherches.

 

Résultat : la ville de demain sera la ville des saisons. Une ville qui s’adapte aux changements et exploite la saisonnalité dans toutes ses dimensions. Une ville en corrélation constante avec la nature.

La rénovation thermique au coeur de la ville

À l’échelle du bâtiment, les étudiants proposent de rénover les bâtiments existants et de construire de nouveaux logements en puisant sur les propriétés que l’on trouve dans la nature. Pour cela, ils ont développé des systèmes de panneaux de façade ayant un impact positif à la fois sur les occupants des bâtiments, mais aussi sur la vie des riverains et des passants :

 

  • les panneaux à peinture thermochrome : leur couleur varie selon la température extérieure, ce qui permet de faire jusqu’à 30 % d’économies d’énergie ;
  • les panneaux de plantes bioluminescentes : en plus d’offrir une bonne isolation thermique et acoustique, la bioluminescence permet d’éclairer les villes la nuit ;
  • les panneaux contenant des microalgues : ce système offre une bonne isolation thermique. De plus, la chaleur créée par les algues est utilisée pour préchauffer l’eau chaude sanitaire et le chauffage, et les algues servent à filtrer l’air extérieur de la ville.

Des solutions pour créer du lien social

Pour favoriser les interactions et renforcer le lien social, les étudiants ont conçu des espaces partagés en intérieur. En extérieur, ils proposent des éco-systèmes favorisant l’apport de fraîcheur pour affronter les températures élevées. Les étudiants ont d’ailleurs intégré les migrations climatiques dans leur rapport. Ils souhaitent ainsi “transformer les migrations climatiques en opportunité pour imaginer une ville plus locale et plus écologique”.

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème