Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Réduction de la consommation énergétique : et si on passait à la vitesse supérieure ?

Par Mariana Gonçalves

Publié le 05/04/2022 à 08h30

Depuis le début du conflit en Ukraine, la France prend de plus en plus conscience de sa dépendance énergétique. Ce week-end, RTE a même appelé les Français à réduire leur consommation d’électricité pour éviter d’éventuelles coupures face aux températures négatives. Mais est-ce que baisser d’un degré la température intérieure de votre maison est la seule solution ?

Installateur de pompe à chaleur

La rénovation des logements permet de réduire la consommation énergétique des ménages. ©Maxime Huriez

La dépendance énergétique remise en question, des températures qui dégringolent et une consommation énergétique en hausse… Il n’en fallait pas plus pour que l’on prenne conscience de la fragilité énergétique de la France. Ce week-end, RTE a même tiré la sonnette d’alarme.  Pour pallier une éventuelle saturation du réseau en raison des températures négatives, le Réseau de Transport d'Électricité a incité les Français à fortement réduire leur consommation électrique. Bien qu’aucune coupure n’ait été à déplorer, on peut questionner la pertinence de ces éco-gestes comme solution efficace au-delà des situations d'urgence. S’ils sont une solution à court terme, il faudrait entreprendre des actions plus significatives sur la durée.

 

Lire aussi : Nos conseils pour renforcer l’indépendance énergétique de la France face à la Russie

Les travaux de rénovation énergétique, la solution ?

Pour réduire significativement la consommation énergétique des ménages et proposer une solution pérenne, il est nécessaire que les logements soient moins énergivores. “Il est plus logique de rénover les maisons que de financer les achats de gaz pendant 5 ans” déclare ainsi Thomas Pellerin-Carlin, chercheur à l’Institut Delors à Franceinfo.

 

La rénovation des logements permet en effet de réduire drastiquement la consommation énergétique des ménages. L’isolation thermique d’un logement permet à elle seule de faire jusqu’à 65 % d’économies. Pour remplacer une ancienne chaudière gaz ou fioul, plusieurs solutions existent : la pompe à chaleur air-eau, qui fait faire jusqu’à 60 % d’économies, ou le poêle à granulés - qui utilise des pellets pour fonctionner, soit l’énergie la moins chère du marché -, qui permet de diviser la facture de chauffage annuelle par deux. 

 

Bien qu’onéreux, ces travaux sont éligibles à plusieurs subventions comme la Prime Effy ou MaPrimeRénov’ permettant de réduire le montant de la facture. Pour inciter les Français à miser sur un système de chauffage vertueux, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a même annoncé une augmentation de 1000€ sur MaPrimeRénov’ dès le 15 avril et jusqu’à la fin de l’année 2022. Alors, on attend quoi pour accélérer la transition énergétique des logements ?

 

Lire aussi : +1000€ de MaPrimeRénov’ pour changer votre chauffage à partir d’avril

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème