Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Focus sur… Le récupérateur d’eau de pluie

Voici une solution écologique et économique qui tend à se développer : pourquoi ne pas recycler les eaux pluviales pour un usage domestique ? Jardinage, nettoyage, lavage… Le récupérateur d’eau de pluie peut s’avérer très utile au quotidien. On vous en dit plus !

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Un récupérateur d’eau de pluie, c’est quoi ?

Le récupérateur d’eaux pluviales est, comme son nom l’indique, un dispositif de collecte de la pluie qui peut prendre plusieurs formes : citerne extérieure, réserve souterraine… L’objectif est de capter l’eau venant des intempéries pour ensuite la stocker, en vue de la réutiliser dans un foyer ou pour un jardin. Voici les différents usages que vous pouvez faire de l’eau récupérée :

 

✔️Arroser votre jardin

✔️Laver votre voiture

✔️Remplir votre piscine

✔️Laver votre linge

✔️Nettoyer votre maison

✔️Alimenter votre chasse d’eau

✔️Etc.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

 

eau

Tout d’abord, pour une question écologique primordiale ! Si elles recouvrent 70% de la Terre, les ressources en eau de la planète ne sont malheureusement pas illimitées. Et pour cause, elles sont mises à mal chaque année un peu plus par l’usage intensif que nous en faisons, mais aussi notamment le réchauffement climatique. Un stress hydrique — c’est-à-dire une quantité d’eau insuffisante pour répondre aux besoins humains et environnementaux — croissant touche différents pays du globe et pourrait atteindre un taux de 40% d’ici 2030, selon certains experts.

 

bourse

Et puis, l’eau a prix. D’autant plus si elle devient progressivement une denrée rare ! Chaque foyer français a une facture d’eau à payer pour son logement, qui correspond au paiement des services publics d’eau et d’assainissement. Ce dédommagement permet aussi de compenser la pollution liée aux usages que nous faisons de cette ressource. On estime que la facture d’eau moyenne d’un ménage en France est d’environ 39€/mois, ce qui est loin d’être négligeable.

 

L’eau de pluie est, elle, une ressource naturelle qui n’a pas de prix. D’autre part, on estime que 45% de nos usages en eau ne nécessitent pas d’eau potable et peuvent donc être satisfaits par l’eau douce des intempéries. Au final, avec un récupérateur d’eau, c’est jusqu’à -25% sur votre facture en eau annuelle qui peut être économisé !

Réutiliser la pluie est donc une façon de respecter la planète et de faire des économies !

part

Pour faire encore plus d’économies, pensez à engager des travaux de rénovation énergétique chez vous ! Avez Effy, isolez votre maison ou remplacez votre vieille chaudière à moindre coûts en bénéficiant d’un accompagnement de A à Z.

part
Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Comment installer un récupérateur d’eau chez soi ?

Quel modèle choisir ?

 

soleil

Tout dépend de l’usage que vous comptez faire de l’eau de pluie récupérée, mais aussi du volume de précipitations de la région dans laquelle vous vivez : si vous vivez dans un département très sec où il ne pleut presque jamais, inutile de choisir une contenance très importante !

 

Sachez que l’on distingue deux grands types de récupérateurs d’eau : ceux qui sont en surface sous forme d’une citerne ou d’une cuve murale plus ou moins volumineuse, et ceux qui sont souterrains sous forme d’une cuve enterrée. Ils sont généralement en béton ou en polyéthylène. Voici un tableau récapitulatif pour vous aider à y voir plus clair. 

 

  Récupérateur en surface Récupérateur souterrain
Capacité Entre 200 et 2000 L Entre 1000 et 10 000 L
Usages Uniquement pour une utilisation précise, par exemple arroser son jardin Pour de multiples utilisations : alimenter ses appareils ménagers, sa chasse d’eau, etc.

 

Notez bien que si vous voulez faire un usage domestique dans votre logement des intempéries collectées, vous devrez vous équiper d’une pompe à eau pour distribuer l’eau chez vous.

Et l’esthétique dans tout ça ? 🧐

Une cuve ou une citerne évoquent vite à nos yeux quelque chose d’aussi volumineux que disgracieux. Mais il existe aujourd’hui des modèles de récupérateurs d’eau de pluie colorés, de différents matériaux et diverses formes (jarre de terre cuite, pot de fleur de couleur…), adaptés à tous les goûts.

Comment ça marche ?

 

pluie

En fait, le récupérateur d’eau, qu’il soit en surface ou sous terre, est raccordé à une gouttière sur votre toit. De cette façon, les intempéries vont directement être redirigées vers lui. D’autre part, un collecteur filtrant est posé sur la gouttière pour que l’eau de pluie soit de meilleure qualité et filtrée des salissures du toit. La plupart des cuves sont fermées, ce qui permet de conserver l’eau stockée dans les meilleures conditions. C’est aussi le collecteur qui permet de renvoyer l’eau vers la gouttière si jamais votre cuve est remplie. Ainsi, il n’y a pas de trop plein ou de débordements !

 

Grâce à ce système bien au point, un récupérateur d’eau de pluie peut collecter jusqu’à 90% du volume qui tombe sur votre toit ! Cela représente, en fonction de la région dans laquelle vous vivez, environ 600 L d’eau par m² de toiture par an.

Quel entretien ?

 

outil

Le froid et le gel peuvent endommager votre récupérateur d’eau de pluie et gêner son bon fonctionnement. C’est d’autant plus vrai pour des modèles aériens, qu’il est préférable de vider en hiver, et si possible de vidanger pour les maintenir en parfait état. Les contenants placés en extérieur devront être rentrés pour la période hivernale. N’oubliez pas aussi de jeter un coup d’oeil à l’état de votre gouttière, qui va influer directement sur la qualité de l’eau collectée !

 

Pour les cuves souterraines, le filtre a une fonction autonettoyante : mais cela ne vous dispense pas de contrôler visuellement au moins une fois par an l’état du dispositif.

👉 A noter :

Si vous comptez utiliser l’eau à l’intérieur de votre logement pour usage domestique, la réglementation exige un entretien du récupérateur au moins une fois tous les six mois.

Combien ça coûte ?

bourse

Le prix d’un réservoir d’eaux pluviales est très variable en fonction du modèle que vous choisirez, sa marque, sa capacité, etc. On estime que le montant est compris entre une cinquantaine d’euros à plus de 7000 euros ! Les cuves extérieures, dont la capacité est moindre, sont moins chères que les récupérateurs souterrains. Vous devez ajouter à cela le prix de la pose et de la main d’oeuvre, qui si situe autour de 2000€ TTC.

 

Bien sûr, cela représente un investissement important. Heureusement, la pose d’un récupérateur d’eau de pluie chez vous est éligible à des coups de pouce financiers qui peuvent vous permettre d’amortir une partie du montant :

 

conseil

Besoin d’aide pour obtenir vos subventions ? Nos conseillers Effy sont là pour vous guider ! N’hésitez pas à faire appel à nous pour un accompagnement personnalisé.

conseil
J'obtiens mes aides

Simulation gratuite et immédiate

 

Amandine Martinet

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème