chaudiere basse temperature

Chaudière en panne, mode d’emploi

Rien de plus rageant que de tomber en panne de chaudière. Plus de chauffage, plus d’eau chaude et le risque de se retrouver avec une facture de réparation à payer. Mais avant de contacter un professionnel, il existe des gestes de premiers secours à réaliser vous-même. Nous vous listons toutes les vérifications à faire avant d’appeler à l’aide. 

Vous souhaitez remplacer votre ancienne chaudière fioul ou gaz (autre qu'à condensation) par un système de chauffage plus performant ? Profitez de nos offres clé en main et économisez sur vos factures !
 

Je change de chauffage

Demande gratuite et sans engagement

Les points à vérifier avant d’appeler un pro

1# Vérifier l’allumage

C’est tout bête, mais la première chose à faire est de vérifier que tous les branchements électriques sont correctement faits. Cela peut être une simple prise de courant débranchée, une coupure électrique, un disjoncteur qui a sauté. Parfois, votre chaudière peut se mettre en mode “sécurité”. L’appareil se retrouve donc arrêté alors qu’il fonctionne correctement. 

2# Contrôler la pression de l’eau 

Votre chaudière est équipée d’un manomètre : un petit cadran à aiguille chargé de vous indiquer la pression. Elle doit se situer autour de 1 et 1,5 bar pour que votre équipement fonctionne correctement. 

En cas de pression trop forte, vos radiateurs ont besoin d’être purgés. À l’inverse, si la pression se situe en dessous de 1 bar, vous devez réintroduire de l’eau dans votre circuit de chauffage. Ce genre de souci peut être alerté par un bruit anormal qui vient de votre chaudière.

👉 Comment purger un radiateur ?

Pour un chauffage optimal, il est nécessaire de purger vos radiateurs deux fois par an. Pour cela, munissez-vous d’un récipient et d’un tournevis ou d’une pince. Il vous suffit ensuite de tourner la vis qui se trouve en haut de votre radiateur pour laisser s’échapper le surplus d’eau. L’équivalent d’un petit verre d’eau est suffisant pour une purge efficace. N'oubliez pas de revisser le tout, et voilà !

3# Vérifier le thermostat

Assurez-vous qu’il est programmé correctement, aux bonnes heures et sur le bon mode. Il faut également penser à vérifier que ses piles fonctionnent et n’ont pas besoin d’être remplacées. Un simple déréglage de thermostat peut mener votre chaudière à un dysfonctionnement.

4# Vérifier l’arrivée du gaz ou du fioul

Si l’arrivée de gaz ou fioul est coupée ou fermée, ce n’est pas étonnant que votre chaudière cesse de fonctionner. Il est donc nécessaire de vous assurer que tout fonctionne correctement. Dans le cas d’une chaudière qui fonctionne au bois, avec des pellets ou tout autre combustible, vérifiez qu’il reste de quoi l’alimenter.

5# Vous éteignez… et rallumez !

En dernier recours, rien de tel qu’un bon redémarrage de la chaudière. S’il y a un bouton “reset”, c’est encore mieux. Cela permet à votre chaudière de réinitialiser toutes ses fonctions et réglages. 

🛠️ Rien de tout cela ne fonctionne ? Le moment est venu d’appeler votre réparateur. 

particulier

Pour l’installation d’une chaudière à très haute performance énergétique, vous pouvez bénéficier de la Prime Effy. Découvrez à quel montant vous avez droit !

particulier

Qui règle la facture ?

Propriétaire en copropriété 

Si la chaudière en panne est une chaudière commune, il y a de grandes chances qu’elle fasse l’objet d’un contrat d’entretien. Si ce n’est pas le cas, le coût des réparations est partagé parmi tous les propriétaires de la copropriété.

Locataire

La première chose à faire est de contacter votre propriétaire pour l’informer de la situation. La loi vous oblige à faire vérifier votre chaudière chaque année par un professionnel. Si vous êtes dans les règles et que votre chaudière est correctement entretenue, c’est à votre propriétaire qu’il revient de payer la facture des éventuelles réparations. 
 

Comment prévenir les pannes de votre chaudière ?

Il n’y a pas de secret, pour augmenter la durée de vie de votre chaudière, il faut l’entretenir correctement ! Cela passe d’abord par une attention de votre part. Pour une chaudière bois, il faut bien veiller à vider et nettoyer le bac à cendres chaque mois. Dans la plupart des cas, vous ne pouvez vous charger que d’un nettoyage superficiel de l’appareil. Dès que cela touche à l’intérieur de votre chaudière, il faut faire appel à un professionnel. 

Un entretien annuel obligatoire

Propriétaire comme locataire, vous avez pour obligation légale de faire entretenir votre chaudière chaque année. Nous vous recommandons de souscrire un contrat d'entretien avec un professionnel. Vous n’aurez plus besoin d’y penser et éviterez ainsi de vous retrouver face à de petites pannes inopinées.

L’entretien annuel d’une chaudière est facturé entre 100 et 300 € selon le modèle et l’artisan. C’est un forfait qui vous permet de faire venir votre artisan en cas de problème sans avoir à payer quoi que ce soit.

Plus d’articles sur ce thème