VMC

VMC : tout savoir sur la ventilation mécanique contrôlée

Entre assainissement de l’air et économies d’énergie, les systèmes de ventilation mécanique contrôlée sont à prendre en compte lors de vos travaux de rénovation énergétique. Fonctionnement, installation, avantages, prix… Devenez incollable sur le sujet et choisissez le type de VMC qui vous convient le mieux. Alors, plutôt simple ou double flux ?

L’importance de la VMC

Il est probable que la VMC de votre maison ne soit pas au centre de votre attention lorsque vous pensez à rénover votre logement. Pourtant, une mauvaise VMC se trouve sur le podium des facteurs de déperdition thermique ! Le grand gagnant reste la mauvaise isolation des combles avec 30 % de perte de chaleur mais on retrouve ensuite la VMC et l’isolation des murs à égalité avec 20 % de déperdition. C’est donc un élément à prendre en compte !

👉 À savoir

Depuis 1969, un arrêté a rendu la ventilation générale et permanente des logements obligatoire ! Toutes les habitations construites à partir de cette année la possèdent alors forcément un système de ventilation. Celui-ci peut être naturel ou mécanique. Mais dans tous les cas, ce n’est pas un élément à négliger au moment de la construction.

particuliers

Pour faire la chasse aux ponts thermiques et aux déperditions de chaleur, pensez à l'isolation ! Des combles, murs et caves bien isolés vous assurent un meilleur confort à la maison. Pour vous aider dans votre projet, découvrez l'offre d'isolation à 1 €. 

particuliers

Les avantages d’une ventilation efficace

✔️ Un air intérieur purifié
 

En règle générale, l’air intérieur de vos maisons est plus pollué que l’air extérieur. L’humidité, le monoxyde carbone qui se dégagent de vieux chauffages, les particules de poussières, les produits d’entretien, le plomb présent dans les vieilles peintures… Les logements sont de vraies sources de pollution !

Une VMC efficace représente un renouvellement de l’air et donc une élimination de la pollution ambiante.


✔️ Une barrière contre l’humidité
 

Un bon système de ventilation vous protège également de l’humidité et de la prolifération de moisissures. Ce genre de désagréments abîme votre logement et détériore votre santé ! En ventilant correctement les pièces les plus humides, vous empêchez ainsi le développement de champignons.
 


✔️ Des économies d’énergie
 

Aérer votre logement 10 minutes par jour en ouvrant les fenêtres est un bon début pour renouveler l’air, mais ce n’est pas suffisant ! Une VMC assainira votre air intérieur tout en évitant les déperditions de chaleur liées à des aérations quotidiennes trop importantes.

La VMC double flux vous permet même une petite économie sur votre facture de chauffage.

La ventilation mécanique contrôlée, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, la VMC est un système de ventilation qui s’oppose à un système de ventilation que l'on dit « naturel ». Il permet un renouvellement constant de votre air intérieur en deux étapes :


✔️ L’air vicié est extrait de votre logement

✔️ L’air frais est insufflé à l’intérieur

 

 

 


Il existe deux grands types de VMC : la VMC simple flux et la VMC double flux. Chacune d’entre elles, avec ses avantages et inconvénients, s’adapte plus ou moins bien à votre habitation. Nous vous éclairons sur le sujet !

👉 La ventilation naturelle

Sans système de VMC, votre ventilation est naturelle. C’est-à-dire qu’elle s’opère uniquement grâce aux portes et fenêtres de votre logement. Incontrôlable, l’air qui circule peut soit augmenter vos dépenses énergétiques, soit faire perdre votre maison en confort et en hygiène.

Focus sur la VMC simple flux

La ventilation mécanique simple flux fonctionne très simplement en deux étapes :

✔️ Des sorties d’air sont placées dans la cuisine, les toilettes et la salle de bain pour en extraire l’air vicié

✔️ Des entrées d’air sont placées au-dessus de chaque fenêtre pour faire entrer l’air neuf dans l’habitation 

 

Les sorties d’air sont toujours situées en hauteur pour extraire les mauvaises odeurs et l’humidité des pièces qui en produisent le plus.


Grâce à des gaines, cet air est ensuite acheminé jusqu’au bloc moteur situé dans les combles. Il est alors rejeté dehors !

 

 

 

 

VMC simple flux autoréglable ou hygroréglable ?

Deux types de VMC simple flux s’offrent à vous. Le système autoréglable et le système hygroréglable. Ces deux installations fonctionnent quasiment de la même manière à une différence près :

  • un système autoréglable règle le débit d’air en fonction de la pression du logement
  • un système hygroréglable ajuste le débit d’air en fonction de l’humidité du logement

Focus sur la VMC double flux

La VMC double flux assure à la fois l’entrée d’air pur et la sortie d’air vicié du logement. Plus d’entrée d’air froid au-dessus des fenêtres, ce système est muni d’un échangeur thermique. Avec ce nouvel élément, les flux d’air se croisent.


Résultat ?

👉 Les calories présentes dans l’air sortant réchauffent l’air frais entrant avant de l’injecter dans la maison. Pas de pertes ! 
 

Avec son système plus complexe, la VMC double flux vous permet :

✔️ De faire des économies de chauffage

✔️ De limiter les déperditions thermiques

Combien ça coûte ?

L’installation d’une VMC simple flux autoréglable vous reviendra environ à 700 €. Pour la VMC simple flux hygroréglable, comptez plutôt 1400 €. Plus chère que la simple flux, la double flux coûte entre 4000 et 8000 euros lorsqu’il s’agit d’une rénovation énergétique.

👉 À savoir

Quel que soit le type de VMC, sa durée de vie oscille entre 10 et 15 ans. Avec les petites économies d’énergie qu’elle engendre, votre VMC double flux sera rentable au bout de 8 ans. Alors même si elle procure un confort supplémentaire, ce n’est pas la priorité lors d’une rénovation. Voyez-la surtout comme un complément à une bonne isolation de vos combles et de vos murs !

Et les aides dans tout ça ?

Il existe de nombreuses aides financières pour vous aider dans vos travaux de rénovation énergétique. Pour vous aider à vous équiper d’une VMC efficace, deux aides sont à votre disposition :

✔️ Le nouveau CITE

✔️ MaPrimeRénov’

partiulier

Ventilation, isolation, chauffage, panneaux solaires... Tous vos travaux de rénovation énergétique peuvent être financés en partie par des aides de l'Etat ou des collectivités. Découvrez celles auxquelles vous êtes éligible selon votre situation et vos types de travaux !

partiulier

Quelle VMC choisir pour votre logement ?

Vous hésitez ? Voici un récapitulatif des avantages et inconvénients des deux grands types de VMC pour vous aider à y voir plus clair.

 

  VMC simple flux VMC double flux
Avantages

✔️ Faible coût

✔️ Installation simple

✔️ Economie de chauffage avec un air entrant réchauffé
Inconvénients ❌ L’air entrant est frais et entraîne une perte de chaleur

❌ Coût élevé

❌ Installation complexe qui nécessite de l’espace supplémentaire pour l’échangeur thermique

 

 

Romane Saget

Plus d’articles sur ce thème