Aides à la rénovation énergétique : enfin de visibilité !

 

 

Pour se mettre en mouvement les acteurs de la rénovation énergétique ont besoin de stabilité et de visibilité sur l’ensemble des dispositifs d’aides afin d’éviter les effets de « stop and go ».

 

Si de nombreuses aides ont fait l’objet de réforme en ce début d’année 2020 à l’instar de « MaPrimeRénov », force est de constater qu’un calendrier clair et précis est désormais fixé jusqu’en 2021. Explications.

 

« MaPrimeRénov’ » se met en place

Le 28 février dernier s’est tenu le premier conseil d’administration 2020 de l’ANAH, avec au programme l’adoption du budget du dispositif « MaPrimeRénov’ ». 390M€ de crédits ont été alloués à « MaPrimeRénov » afin de répondre à l’objectif fixé par le Ministre de la ville et du logement, estimé à 200 000 aides distribuées en 2020.

 

Après deux mois d’existence, plus de 15 000 dossiers ont déjà été déposés. Pour respecter l’objectif de 200 000 aides distribuées et ne pas prendre de retard, le double de dossiers aurait déjà dû être déposé. Cependant, à ce stade, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le dispositif est toujours en phase de rodage notamment sur le volet instruction qui ne commencera que début avril. Par ailleurs, n’oublions pas qu’à partir de Mai, l’ANAH ouvrira les portes de « MaPrimeRénov’ » aux mandataires, ce qui devrait considérablement accélérer le nombre de dépôt de dossiers.

 

L’ensemble des conditions semblent aujourd’hui réunie pour pouvoir faire de ce nouveau dispositif d’aide à la rénovation énergétique un succès ! Il reste cependant à informer largement les professionnels des nouvelles caractéristiques techniques applicables aux travaux éligibles à la MaPrimeRénov’. L’ensemble des critères techniques des travaux ont évolué et ne sont pas toujours alignés sur ceux existants pour les certificats d’économies d’énergie.

 

En tout état de cause, le calendrier de mise en œuvre de cette nouvelle subvention semble respecté, la visibilité pour les acteurs de la rénovation énergétique et les particuliers est au rendez-vous.

« Un Coup de Pouce Isolation » révisé… et prolongé !

 

Du côté, du Ministère de la Transition écologique et solidaire, la visibilité sur les incitations financières dans le cadre du dispositif « Coup de Pouce Isolation » est aussi de rigueur. En effet, l’administration présentera le 17 mars prochain devant le Conseil Supérieur de l’Energie, un nouvel arrêté « Coup de Pouce » permettant de prolonger ce dispositif incitatif jusqu’au 31 décembre 2021. Cependant, cette prolongation comporte de nombreux aménagements que ce soit sur le montant des incitations financières que pourront proposer les signataires de la charte ou encore des obligations qu’ils devront respecter.

 

Le nouveau projet d’arrêté prévoit que pour l’ensemble des travaux engagés à compter du 1er septembre 2020, le forfait d’aide pour l’isolation des planches-bas soit au même niveau que pour l’isolation des combles. En d’autres termes, le forfait baissera de 35% pour les ménages en situation de précarité énergétique et de 50% pour les ménages standards. Et à compter du 1er janvier 2021, ce forfait devrait une nouvelle fois être abaissée d’environ 17%. Soit au total une baisse de plus de 50% des aides et ainsi la remise en question des offres a 1€ des acteurs vertueux pour ces travaux.

 

Le forfait baissera 35% pour les ménages en situation de précarité énergétique et de 50% pour les ménages standards. 

 

Par ailleurs, le projet d’arrêté ajoute de nombreuses conditions visant à éliminer certaines pratiques commerciales comme le démarchage téléphonique, ce qui améliorera in fine la satisfaction des consommateurs.

 

De nombreux acteurs réclamaient de la visibilité sur les dispositifs d’incitation à la rénovation énergétique, c’est désormais chose faite. Reste à ce que l’ensemble des acteurs se mettent en mouvement à travers des offres de rénovation énergétique attractive et qualitative pour l’ensemble des particuliers, seule condition pour l’atteinte de nos objectifs nationaux.

Plus d’articles sur ce thème