Pompe à chaleur : Une place prépondérante sur le marché de la rénovation énergétique

 

 

L’année 2019 aura été une année historique pour les pompes à chaleur. Dopées par la chasse aux chaudières fioul et le lancement du « Plan Chaudière », les pompes à chaleur ont su séduire plus de 1 million de Français.

 

Derrière ce succès incontestable, le lancement des offres de « PAC à 1€ » ont joué un véritable accélérateur, en modifiant en profondeur la structure de ce marché d’équipement de chauffage, le faisant passer d’un marché du neuf à un marché de la rénovation. Explications.

 

Une année record pour la pompe à chaleur en rénovation

 

Mercredi 11 mars, lors de la 5ème journée de la Pompe à Chaleur, l’AFPAC a présenté les chiffres impressionnants du marché de la pompe à chaleur en 2019 avec plus de 179 000 PAC air/eau installées, soit 82% de plus qu’en 2018. Cependant, il est nécessaire de bien distinguer les PAC installées dans le neuf de celles bénéficiant au marché de la rénovation.

 

Pour se faire, il est intéressant de se tourner vers la lettre d’information « certificats d’économies d’énergie » publiée chaque mois par le Ministère, permettant de suivre la dynamique du « Coup de Pouce chauffage ». Pour sa part, ce dispositif a permis entre janvier 2019 et janvier 2020 le remplacement de 180 000 chaudières gaz (à 13% par des pompes à chaleur) et 110 000 remplacements de chaudières fioul (à 80% par des pompes à chaleur). On voit donc bien que le « coup de pouce chauffage » a un effet de levier très important pour favoriser l’installation de pompe à chaleur chez les ménages français.

 

 

 

Par ailleurs, il ressort des statistiques une donnée importante : les français qui abandonnent le fioul le font en grande majorité au profit de l’installation d’une pompe à chaleur. Cela démontre que la PAC devient le système de chauffage « EnR » naturel pour un grand nombre de ménage. Cependant, cela n’est pas aussi évident pour le remplacement des vieilles chaudières gaz qui sont majoritairement remplacées par… de nouvelles chaudières gaz.

 

De belles perspectives pour 2020

 

La programmation pluriannuelle de l’énergie fixe un objectif ambitieux pour 2023 à savoir le remplacement de 10 000 chauffages charbon (la moitié de ceux restants) et 1 million de chaudières fioul (sur un parc restant de 3,5 millions). Si la dynamique s’est amorcée en 2019, avec le remplacement de 110 000 chaudières fioul, nous ne sommes pas encore au niveau pour atteindre l’objectif ambitieux fixé en 2023.

 

Il est clairement nécessaire d’accélérer en 2020 pour atteindre au minimum 250 000 chaudières fioul remplacées sur l’année. Ainsi, le marché de la pompe à chaleur en rénovation devrait également suivre cette tendance et voir sa place de « chauffage EnR préféré des Français » se consolider. Si le début de l’année 2020 semble timide, les nouvelles offres des professionnels de la rénovation énergétique ne devraient pas tarder à arriver, permettant de voir l’émergence de nouveau package de financement facilitant l’installation de ces équipements.