Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Chauffage au bois : toutes nos réponses à vos questions

Par Mariana Gonçalves

Publié le 01/10/2021 à 15h02, mis à jour le 08/03/2022 à 07h14

Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver parmi la famille du chauffage au bois. Bûches ou granulés, entretien, prix, aides financières, rendement, règles de sécurité… Voici toutes nos réponses à vos questions sur le chauffage au bois.

Quel chauffage au bois choisir ?

Insert, cheminée à foyer fermé, poêle à bois ou à granulés, chaudière biomasse… Il existe plusieurs systèmes de chauffage au bois. Pour savoir lequel adopter, voici un récapitulatif des avantages et inconvénients de chacun de ces équipements : 

 

  Avantages Inconvénients
Insert
  • se glisse dans une cheminée à foyer ouvert ;
  • pose simple et rapide ;
  • système économique ;
  • autonomie et rendement élevés.
  • nécessite la pose d’un tubage ;
  • prix élevé ;
  • entretien régulier nécessaire.
Cheminée à foyer fermé
  • rendement élevé ;
  • ambiance chaleureuse.
  • chauffage d’appoint ;
  • entretien régulier nécessaire ;
  • nécessite de l’espace.
Poêle à bois ou à granulés
  • chauffage d’appoint ou chauffage central selon les modèles ;
  • design variés ;
  • autonomie élevée ;
  • installation simple et rapide ;
  • rendement élevé, jusqu’à 85 %.
  • entretien régulier nécessaire ;
  • nécessite un espace de stockage pour le combustible ;
  • alimentation manuelle.
Chaudière à bois ou à granulés
  • rendement élevé, jusqu’à90 % ;
  • combustible peu coûteux ;
  • équipement écologique.
  • entretien régulier nécessaire ;
  • nécessite un espace de stockage pour le combustible ;
  • alimentation manuelle.

 

Je calcule ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Quel est le prix du chauffage au bois ?

Le prix de votre chauffage au bois dépend de l’équipement installé. Comptez :

 

  • entre 500 € et 5 000 € pour une cheminée à foyer fermé ;
  • entre 500 € et 10 000 € pour un poêle à bûches ;
  • entre 4 000 € et 7 000 € pour un poêle à granulés ;
  • entre 3 500 € et 5 000 € pour une cheminée avec insert ;
  • entre 10 000 € et 20 000 € pour une chaudière à bûches ou granulés de bois.

 

En plus du prix de l’équipement et de l'installation, vous devez prévoir le tarif à l’usage. Un entretien annuel de votre équipement par un professionnel est ainsi conseillé. Comptez entre 150 € et 200 € en moyenne.

 

Le prix du combustible a aussi son importance dans le calcul de votre budget. Comptez : 

 

  • entre 45€ et 120€ la stère de bois ;
  • entre 200€ et 360€ la tonne de granulés de bois.

Comment financer son chauffage au bois ?

Primes

L’installation d’un système de chauffage au bois dans votre logement vous permet de bénéficier de plusieurs aides à la rénovation. Vous pouvez ainsi prétendre à : 

 

  • la Prime Effy : jusqu’à 206 € selon vos revenus et l’équipement posé ;
  • MaPrimeRénov’ : jusqu’à 11 000€ en fonction de vos revenus et de l’équipement posé ;
  • l’éco-prêt à taux zéro : vous pouvez emprunter jusqu’à 30 000 € sur une période de 20 ans ;
  • la TVA réduite à 5,5% ;
  • les aides locales et régionales selon votre lieu de résidence.

 

👉 Pour bénéficier de ces dispositifs, votre installation doit être réalisée par une entreprise certifiée Reconnu Garant de l’Environnement Qualibois (RGE).

père et fille qui jouent ensemble

Bonne nouvelle ! L'installation d'un poêle est éligible à la Prime Effy. Avec notre offre Liberté, vous choisissez un artisan RGE local et l'obtention de votre prime est garantie une fois le devis validé. En plus, le montant de votre prime est 20% plus élevé si vous travaillez avec un artisan de notre réseau !

père et fille qui jouent ensemble

Comment bien utiliser son chauffage au bois ?

poele à bois

Pour bien utiliser votre chauffage au bois, il est important de suivre ces quelques règles : 

 

  • choisir un combustible de qualité : optez pour des bûches ou des granulés labellisés, avec un taux d’humidité inférieur à 20% ;
  • stocker le combustible dans un lieu à l’abri de l’humidité : pour ne pas encrasser votre conduit, il est important que votre combustible soit le plus sec possible ;
  • entretenir régulièrement votre équipement de chauffage : au quotidien, nettoyez la vitre et videz le bac à cendre, et une fois par an, faites intervenir un professionnel qualifié ;
  • ramoner deux fois par an votre appareil : pour bien fonctionner et éviter tout risque d’incendie, votre système de chauffage doit être ramoné deux fois par an (au printemps et avant la période de chauffe) ;
  • brûler le combustible à puissance élevée : les phases de ralenti encrassent votre équipement de chauffage au bois ;
  • opter pour des petites bûches : fendez vos bûches en deux pour optimiser la combustion ;
  • anticiper l’achat de votre combustible : achetez votre combustible au printemps pour profiter de tarifs plus avantageux, et bien le laisser sécher ;
  • allumer votre feu par le haut : cette technique permet de limiter les gaz à effet de serre.

Quel bois choisir pour le chauffage au bois ?

Pour optimiser les performances de votre système de chauffage au bois, il est primordial de veiller à la qualité du combustible utilisé :

 

Granulés de bois
  • choisir des bûches, plaquettes ou granulés labellisés : NF Bois de Chauffage, France bois bûches, Din+, EN plus ;
  • ne pas utiliser de bois peint ou vernis ;
  • privilégier des bûches de bois feuillu dense : hêtre, châtaignier, chêne ;
  • sécher le bois au préalable pour éviter tout risque d’encrassement ;
  • fendre les grosses bûches en deux ;
  • utiliser du bois avec peu d’écorce.

Comment limiter les émissions du chauffage au bois ?

Pour limiter les émissions de votre chauffage au bois, il est important d’adopter les bons gestes. Ainsi, vous devez : 

 

  • utiliser des bûches, des plaquettes ou des granulés secs ;
  • faire fonctionner votre appareil à plein régime et non au ralenti ;
  • allumer le feu par le dessus en plaçant des morceaux de résineux secs au-dessus des bûches ;
  • ne réduire l’apport d’air que lorsque le feu a bien pris, soit 30 minutes environ après l’allumage ;
  • ouvrir la porte de votre appareil en deux temps pour éviter l’envol de cendres.

Comment optimiser le rendement de son chauffage au bois ?

Pour améliorer le rendement de votre chauffage au bois, plusieurs solutions existent :

 

  • utiliser un bois ou un granulé sec ;
  • entretenir régulièrement votre appareil ;
  • alimenter votre chauffage avec une faible quantité de bois après chaque flambée ;
  • allumer le feu par le haut, “en pyramide” ou “top down” ;
  • remplacer un vieil équipement par un modèle plus récent, économe et écologique.

Comment entretenir un appareil de chauffage au bois ?

Pour optimiser le fonctionnement de votre chauffage au bois, il est important de l’entretenir régulièrement.

 

Au quotidien, vous pouvez adopter ces gestes simples : 

 

  • vider et aspirer le bac à cendres ;
  • nettoyer la vitre et les joints de votre appareil à l’air d’un chiffon humide ;
  • laisser la porte de votre chaudière entrouverte pendant l’été.

 

Une fois par an, votre appareil doit faire l’objet d’un entretien par un professionnel qualifié. L’artisan s’assure alors du bon fonctionnement de votre appareil, et remplace les joints et le brûleur si besoin.

 

Ramonage

Deux fois par an, vous devez faire appel à un professionnel qualifié pour ramoner votre conduit de cheminée. Il est conseillé de le faire au printemps et avant la période de chauffage.

 

Cet acte est indispensable pour votre sécurité puisque le ramonage du conduit permet de réduire le risque d’intoxications et de départ de feu. Il permet aussi d’optimiser le fonctionnement de votre appareil, puisqu’un conduit mal entretenu entraîne une surconsommation de combustible.

 

👉 Bien entendu, ces gestes ne doivent être réalisés que lorsque votre système de chauffage est éteint.

Quelles règles de sécurité adopter pour le chauffage au bois ?

Plusieurs règles de sécurité doivent être adoptées lorsque vous utilisez un équipement de chauffage au bois :

 

  • faire appel à un artisan certifié RGE Qualibois pour votre installation ;
  • installer un équipement labellisé NF ;
  • entretenir régulièrement votre appareil ;
  • ramoner le conduit de cheminée deux fois par an ;
  • veiller au bon fonctionnement de votre détecteur de fumée ;
  • brûler du combustible de qualité ;
  • respecter les distances de sécurité avec l’appareil ;
  • ne pas couvrir l’appareil ;
  • ne pas utiliser du bois peint ou vernis ;
  • ne pas allumer le feu avec du kérosène, de l’essence ou un allume-barbecue.

Vous souhaitez installer un chauffage au bois ?

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.