Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 9h à 18h

Service gratuit + prix appel
coup de pouce iso

Versement du chèque énergie de 100€ à partir du lundi 13 décembre

Par Amandine Martinet

Publié le 13/12/2021 à 10h08

Du lundi 13 décembre au mercredi 22 décembre 2021, un chèque de 100 € va être envoyé à 5,8 millions de ménages modestes directement dans leur boîte aux lettres pour les aider à régler leurs factures d’énergie.

icone_prime-versement-cheque

Ce lundi 13 décembre 2021 marque le coup d’envoi d’une aide inédite distribuée par l’Etat français aux ménages les plus précaires : un chèque énergie additionnel d’une valeur de 100€, annoncé par le premier ministre Jean Castex en septembre dernier, pour faire face à la forte hausse des prix de l’énergie (le gaz, l’électricité mais aussi le fioul).

 

Les 5,8 millions de foyers concernés devraient donc recevoir ce coup de pouce gouvernemental très prochainement dans leur boîte aux lettres : selon un communiqué du ministère de la Transition écologique, “les délais entre l’envoi des chèques énergie et leur réception à domicile sont en général compris entre 2 et 4 jours”. La période d’envoi s’étalant sur deux semaines, du 13 au 22 décembre, les derniers foyers devraient recevoir leur chèque au plus tard à la fin du mois.

 

Pour rappel, ce chèque de 100 € peut être utilisé jusqu’au 31 mars 2023 pour les dépenses suivantes :

 

  • Régler vos factures d’électricité, de gaz, de fioul domestique ou d’autres combustibles de chauffage (bois, etc.)
  • Payer vos charges de chauffage incluses dans les redevances de logements-foyers conventionnés à l’aide personnalisée au logement (APL), ainsi que dans les EHPAD, les EHPA, les résidences autonomie, les établissements et les unités de soins de longue durée
  • Mais aussi financer certaines dépenses liées à la rénovation énergétique de votre logement à condition que les travaux soient réalisés par un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement)

 

Le chèque énergie dédié à l’inflation des tarifs énergétiques s’ajoute à un bouclier tarifaire décidé par le gouvernement en septembre dernier. Sans cette dernière mesure, la CRE a annoncé qu’en décembre, les prix du gaz auraient augmenté de pas moins de 42% par rapport à octobre.

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème