Maison HQE

Etude Ifop : les Français toujours plus sensibles à la performance énergétique des logements

Par Amandine Martinet

Le 17 septembre 2021

DPE, consommation d’énergie, respect de l’environnement… Une grande enquête menée par l’Ifop pour Optimhome, présentée à la presse jeudi 16 septembre 2021, démontre l’intérêt grandissant des consommateurs immobiliers pour ces questions.

L’étude s’appelle “L’évolution du comportement des consommateurs dans l’immobilier”, et elle a été réalisée en ligne du 19 au 26 mai 2021 auprès de 1 502 personnes âgées de 25 à 65 ans, représentatives de la population française.

 

Des représentants de l’Ifop et de Optimhome, un réseau de conseillers immobiliers européen, ont présenté le 16 septembre des données issues de l’enquête qui illustrent plusieurs grandes tendances immobilières actuelles, de l’optimisme retrouvé en sortie de crise du Covid-19 à l’intérêt grandissant pour les zones rurales et périurbaines, par exemple. Parmi ces nouvelles directions qui s’affirment, on retrouve la prise en compte toujours plus forte des questions liées à la consommation d’énergie et au respect de l’environnement. On le constate notamment via cette série de résultats :

 

  • 82% des sondés disent être sensibles aux labels sur la performance énergétique des logements
  • 81% sont sensibles aux aides publiques pour inciter à rénover les logements anciens et énergivores (la prime énergie, MaPrimeRénov’...)
  • La reconduction de l’éco-prêt à taux zéro jusqu’en 2022 est d’ailleurs la mesure gouvernementale qui a reçu le plus d’avis favorables : 85% des interrogés estiment qu’il s’agit d’une décision qui aura des conséquences positives pour l’investissement immobilier
  • La première raison d’une mobilité géographique vers la campagne est le souhait d’habiter dans un environnement plus sain et moins pollué, pour 46% des sondés
  • 85% des interrogés affirment que pour eux, dans quelques années, la valeur d’un logement qui requiert une faible consommation d’énergie sera supérieure à celle d’un logement qui en requiert beaucoup

 

D’autre part, même si l’impact de la réforme du Diagnostic de Performance Énergétique au 1er juillet 2021 est encore trop récente pour se faire ressentir dans l’enquête, le DPE est bel et bien un élément qui compte : il s’agit de la cinquième information recherchée en priorité par les acheteurs lors d’une acquisition immobilière. Par ailleurs, pour 36% des répondants, les conseils professionnels sur les diagnostics techniques d’un bien est un service jugé prioritaire dans le cadre de sa vente.

 

C’est donc un fait : l’énergie et l’écologie en immobilier, ça compte. Des tendances qui vont sans nul doute s’accentuer d’autant plus dans les années à venir, poussées par les récentes réformes gouvernementales sur le sujet.

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème