3CL : tout savoir sur la méthode du DPE

Sommaire

Le Diagnostic de Performance Énergétique est une démarche permettant de contrôler l’efficacité énergétique d’un logement. Depuis le 8 octobre 2021, les ménages doivent faire intervenir un diagnostiqueur certifié pour appliquer cette méthode de calcul 3CL (Calcul de la Consommation Conventionnelle). Pour effectuer le calcul, il existe plusieurs facteurs à considérer. Avant d’entamer cette procédure de contrôle, il est également important de connaître les informations qui constituent un DPE.

La méthode 3CL - DPE : qu’est-ce que c’est ?

Établir un DPE, c’est mesurer la consommation énergétique de votre logement, y compris la quantité de CO2 que ce dernier rejette dans l’atmosphère par an et par m2. La méthode 3CL (Calcul de la Consommation Conventionnelle des Logements) a été adoptée sur le territoire français en 2006 par l’Ademe (Agence de la transition écologique). Via la technique 3CL - DPE, vous pouvez donc vous conformer aux exigences de la directive européenne concernant la performance d’énergie des logements en France.


Les facteurs pris en compte pour effectuer le calcul du DPE

Le calcul de DPE - 3CL dépend de quelques facteurs qui sont propres à chaque logement :

 

  • la quantité d’énergie primaire consommée par le foyer, exprimée en kWhep/m2/an ;
  • la quantité de gaz à effet de serre rejeté par l’habitation, exprimée en kg eq CO2/m2/an.

Calcul du DPE : comment ça marche ?

Pour faire le calcul du DPE suivant la méthode 3CL, le diagnostiqueur ne considère pas les factures de consommation des ménages. Il va plutôt se concentrer sur la qualité d’isolation du foyer concerné. Le professionnel utilise aussi des critères standardisés qui sont basés sur diverses hypothèses, notamment les détails techniques suivants :

 

  • Le logement doit être occupé 16 h par jour pendant les jours ouvrés et 24 h/24 en week-end.
  • La température intérieure du logement en journée doit avoisiner les 19°C. La nuit, en particulier en période de chauffe (hiver), elle doit se rapprocher de 17°C.
  • En été, le logement doit être inhabité deux semaines par an, puis pendant la saison de chauffe, il doit être inoccupé une semaine par an.
  • Le calcul de la consommation d’eau chaude sanitaire doit se réaliser en fonction de la surface habitable du logement et de son taux d’occupation sur l’année.
  • Le calcul des données climatiques départementales est effectué sur une moyenne de 30 ans. Cela dépend surtout de l’altitude ainsi que de la distance du littoral.

 

Calcul de la classe énergétique

En utilisant cette méthode 3CL DPE de l’Ademe, le diagnostiqueur en charge a la possibilité d’estimer la classe énergétique du logement. Pour cela, il faut suivre une formule spécifique basée sur les données de consommation réelle de chaque appareil électrique à la maison :

 

multiplier le nombre d’heures d’usage annuel de l’équipement par la puissance (kWh)

 

En partant des résultats obtenus, vous pouvez déterminer la classe d’énergie de votre bien immobilier parmi la liste ci-après :

 

  • Classe A : pour les logements qui consomment de l’énergie inférieure à 70 kWh/m2 et à 6 kg CO2/m2 par an ;
  • Classe B : consommation entre 71 et 110 kWh/m2 par an et 7 à 11 kg CO2/m2 par an ;
  • Classe C : consommation de 111 à 180 kWh/m2 par an et 12 à 30 kg CO2/mpar an ;
  • Classe D : consommation de 181 à 250 kWh/m2 par an et 31 à 50 kg CO2/m2 par an ;
  • Classe E : consommation de 251 à 330 kWh/m2 par an et 51 à 70 kg CO2/m2 par an ;
  • Classe F : consommation de 331 à 420 kWh/m2 par an et 71 à 100 kg CO2/m2 par an ;
  • Classe G : consommation au-delà de 421 kWh/m2 par an et de 101 kg CO2/m2 par an.

 

Etiquette DPE

 

🎬 DPE : quand le faire ? À qui s’adresser ? Combien ça coûte ? Réponses en images.

 

Quelles sont les informations à connaître sur le DPE en 2024 ?

Un diagnostic de performance énergétique se traduit par le résultat du calcul de la quantité d’énergie consommée et de celle du CO2 rejeté par le foyer. Établi sous forme de document officiel, celui-ci se compose d’un certain nombre d’informations utiles et pratiques entre autres :

 

  • les détails techniques d’isolation du logement (orientation, volume, surface, etc.) ;
  • la consommation réelle de chaque installation ;
  • une description des appareils énergivores : système de chauffage, équipement de production d’eau chaude sanitaire, appareil de froid et de ventilation, système d’éclairage ;
  • une estimation de la quantité de CO2 émis avec un équivalent en nombre de kilomètres parcourus en véhicule ;
  • une estimation de la répartition des déperditions de chaleur au sein du foyer ;
  • une estimation de la qualité de l’isolation ainsi que du confort des occupants en été ;
  • quelques recommandations précises pour optimiser les données mentionnées plus haut.

Le calcul du DPE est-il obligatoire ?

Cette nouvelle méthode de calcul de DPE - 3CL entre dans les diagnostics immobiliers obligatoires dans certaines situations. En effet, les consommateurs sont obligés de réaliser cette démarche s’ils prévoient de vendre ou de louer leur bien.
Dans ce cas-ci, il est impératif d’estimer la performance énergétique du logement afin que les futurs occupants puissent profiter d’un bon confort thermique en toute saison. Le calcul du DPE - 3CL est aussi incontournable dans le cadre de la construction d’un nouveau bâtiment.


Néanmoins, les propriétaires bailleurs ont le choix de faire le calcul de DPE - 3CL ou non, dans l’un des cas suivants :

 

  • s’ils envisagent de faire des travaux de rénovation énergétique en bonne et due forme ;
  • s’ils comptent valoriser leur logement après des travaux de rénovation, et ce, même en présence d’un DPE encore valable.
Illustration d'une maison de campagne avec étiquette énergie classe D DPE

Réalisez un bilan énergétique gratuit en 5 minutes

Identifiez les travaux d'économies d'énergie adaptés à votre logement.

Détails et conditions

Illustration d'une maison de campagne avec étiquette énergie classe D DPE

Ceci peut aussi vous intéresser