coefficient thermique

Zoom sur le coefficient de résistance thermique

Savez-vous à quoi correspond la résistance thermique d’un isolant ? Il s’agit d’un terme important à comprendre si vous souhaitez isoler votre maison. On vous explique tout dans cet article !

 

Vous voulez isoler votre maison en étant accompagné par des conseillers qualifiés et des artisans experts près de chez vous ? Avec les travaux d'isolation Effy Sérénité vous n'avancez aucun frais et bénéficiez d'un suivi de qualité de A à Z ! 

J'isole ma maison

Demande gratuite et sans engagement

Qu’est-ce que le coefficient de résistance thermique ?

Définition

 

Le coefficient de résistance thermique mesure la performance d’un isolant thermique, soit sa capacité à résister aux températures, chaud ou froid. Il est représenté par la lettre R et est exprimé en m².K/W (Kelvin par Watt). Pour bien comprendre, plus la résistance thermique est élevée, plus votre matériau isolant est efficace et protège bien votre maison des conditions extérieures.

 

Cette valeur R est importante à connaître pour deux raisons principales :

 

👉Elle vous permet de connaître l’efficacité du matériau isolant utilisé pour votre logement, et vous donne donc une information précieuse sur la qualité des travaux à venir

👉C’est aussi en fonction d’elle que vous allez pouvoir obtenir ou non certaines aides financières. En effet, la plupart des dispositifs de l’Etat ne sont accordés que si l’isolation de votre maison atteint une certaine performance, pour respecter la politique globale actuelle de transition énergétique et d’économies d’énergie.

 

💡 Le saviez-vous ?

Il existe d’autres coefficients d’isolation qui donnent des informations diverses sur le matériau choisi ou l’isolation de votre logement en général : valeur lambda (λ) pour la conductivité thermique d’un matériau, valeur U pour la déperdition de chaleur d’une partie du bâtiment… Vous pouvez donc avoir de nombreuses informations sur l’isolant choisi pour vos travaux.

Comment le calcule-t-on ?

 

Voici la formule qui permet de calculer la résistance thermique d’un matériau isolant :

 

R = e / λ

 

En fait, cela consiste à diviser l’épaisseur de l’isolant thermique choisi (exprimée en mètres) par la conductivité thermique λ du matériau (appelée lambda). La résistance dépend donc de l’épaisseur de votre isolant, et elle permet de déterminer de quelle épaisseur vous avez besoin pour isoler votre maison.

A retenir : plus sa valeur R est forte et sa valeur λ est faible, plus un isolant est performant.

Quelle résistance thermique pour obtenir vos aides ?

Zoom sur les seuils établis

 

En fait, les seuils sont calculés en fonction de la Réglementation Thermique en vigueur (RT 2012) en France. Voici les valeurs à ne pas dépasser pour la résistance thermique de votre isolant, en fonction des travaux réalisés :

 

Quelles obligations ?

 

Le coefficient de résistance thermique n’est pas une option, notamment pour l’obtention de vos aides financières, comme nous l’avons déjà évoqué. En effet, c’est une mention qui doit apparaître obligatoirement sur votre dossier lorsque vous demander une subvention telle que la prime énergie. Une valeur R insuffisante peut être un motif de refus de versement de votre prime.

 

C’est pourquoi il faut être bien attentif ! Lorsque vous commencez vos travaux, demandez à votre artisan les détails sur l’isolant à utiliser et vérifiez bien que cela peut vous ouvrir les droits à des aides.

 

D’autres conditions ! 🧐

Soyez bien vigilants sur les autres critères requis pour avoir droit à vos subventions. La plupart du temps par exemple, il vous est demandé de réaliser vos travaux avec un artisan qui possède la certification RGE.

Je trouve mon artisan RGE

Demande gratuite et sans engagement

Comment atteindre la valeur requise ?

Bien choisir son isolant

 

En isolation thermique, le choix de l’isolant est primordial. Cela est vrai notamment car tous présentent des valeurs R différentes. Par exemple, pour une épaisseur de 100mm, voici les différentes résistances thermiques en fonction du matériau choisi :

 

  • 2,7 m2.K/W pour la laine roche
  • 3,3 m2.K/W pour la laine de verre
  • 4,65 m2.K/W pour les panneaux de polyuréthane
  • 2,75 m2.K/W pour la laine de chanvre
  • Etc.

 

Sachez cependant qu’il s’agit là de chiffres indicatifs qui peuvent en réalité être très variables en fonction du fabricant, de la marque et des spécificités de chaque isolant. L’important reste donc de faire confiance à son artisan en lui demandant les données précisés du matériau qu’il va utiliser pour isoler votre logement.

Bien s’entourer pour ses travaux !

 

Il est essentiel de s’adresser à des personnes de confiance pour réaliser ses projets d’isolation. Chez Effy, nous sommes spécialistes de la rénovation énergétique depuis plus de dix ans, et nous mettons ce savoir-faire à votre service ! Nous proposons notamment des offres de travaux clés en mains en incluant une visite technique pour définir vos besoin, une mise en relation avec un artisan certifié RGE, mais aussi un accompagnement complet par un conseiller pour obtenir vos aides financières.

J'isole ma maison

Demande gratuite et sans engagement

 

Amandine Martinet

Plus d’articles sur ce thème