Les isolants

Quel isolant pour votre logement ?

L’isolation de votre maison est le meilleur moyen de réduire vos factures d’énergie durablement. Pour cela, il faut réaliser des travaux de rénovation énergétique et choisir un bon isolant à installer. Minéral, végétal ou synthétique, chaque matériau présente des qualités et des défauts. On vous donne toutes les informations pour faire votre choix !

J’isole ma maison

Demande gratuite et sans engagement

Qu’est ce qu’un bon isolant ?

Un isolant thermique est un matériau à la faible conductivité thermique. Techniquement, cela veut dire que grâce à lui, vous gardez la chaleur chez vous en hiver et la fraîcheur en été. L’isolant peut se poser dans toute la maison : sur le toit, les murs, les sols, les ouvertures… Il en existe sous toutes les formes, ce qui lui permet de s’adapter à beaucoup de situation.


Un bon isolant est très important puisque c’est en quelques sortes le garant de l’efficacité thermique de votre logement. Plus il est efficace, plus vous faites des économies d’énergie, et plus vous êtes confortable à la maison.

👉 La notion de résistance thermique

La résistance thermique est une caractéristique essentielle. Elle représente la capacité d’un isolant à s’opposer à la transmission de chaleur d’un endroit à l’autre. La résistance thermique se calcule à partir de l’épaisseur du matériau et de sa conductivité thermique. Plus le chiffre est élevé, plus la capacité isolante du matériau est importante. À l’achat, la résistance thermique de votre isolant est toujours indiquée. 

Focus sur les matériaux d’origine naturelle ou biosourcée

👉 Constitués de fibres végétales ou animales, les isolants naturels sont écologiques et durables. Ils sont très efficaces contre l’humidité et présentent une très bonne résistance thermique. Voici les principales matières naturelles du marché.


La fibre de bois

Elle a l’avantage d’être un bon isolant thermique et phonique à la fois. Les fibres de bois sont issues de forêts gérées durablement et compactées sous forme de panneaux rigides. C’est un isolant qui résiste bien au feu s’il est ignifugé.
 
Les panneaux de fibres de bois sont souvent utilisés pour isoler les sols, les murs extérieurs et le toit.


La laine de chanvre

Le chanvre existe sous toutes les formes. Vous pouvez le trouver en panneaux, en vrac, en rouleaux et en briques. C’est une matière végétale qui ne pourrit pas et jouit d’une durée de vie très longue. 
 
Avec sa facilité de pose et sa faible conductivité thermique, le chanvre est apprécié dans le domaine de l’éco-construction.


La ouate de cellulose

La ouate de cellulose provient directement du recyclage de journaux. Broyés et mélangés à du sel de bore, les journaux deviennent un isolant efficace contre l’humidité. Le sel de bore protège particulièrement des rongeurs et de la propagation des feux. 
 
La ouate de cellulose s’utilise souvent pour isoler des combles perdus en soufflage. Son conditionnement en vrac peut provoquer des effets allergènes.


La fibre de lin

Le lin est une plante qui se cultive toute l’année en France pour ses longues fibres. On le trouve surtout sous forme de panneaux semi-rigide et parfois associé à d’autres matières comme le chanvre ou la laine de mouton. Comme la ouate de cellulose, la fibre de lin est traitée au sel de bore et offre donc une bonne résistance au feu, aux nuisibles et à l’humidité.


Les fibres de coco

Les fibres sont récoltées autour de la noix de coco et traitées au sel de bore pour ses vertus résistantes au feu et aux nuisibles. C’est une matière qui ne pourrit pas et qui se présente sous toutes les formes. La fibre de coco est un aussi bon isolant thermique que phonique.


La laine de coton

La laine de coton provient de vêtements déposés chez Emmaüs et recyclés, ainsi que de restes de matières premières de l’industrie textile. Après recyclage des fibres, les vêtements deviennent des panneaux ou des rouleaux d’isolants. C’est une matière qui résiste très bien à l’humidité.


La laine de mouton

Contrairement aux autres isolants naturels, la laine de mouton est d’origine animale. Elle présente de bonnes capacités thermiques et acoustiques, mais n’est pas adaptée à un milieu humide.
 

Focus sur les matières minérales

👉 Élaborés à partir de roche, de sable ou de verre recyclé, les isolants minéraux sont de loin les plus utilisés en France. Ils sont à la fois efficaces et bon marché.


La laine de verre

La laine de verre s’obtient par la fusion d’un mélange de sable et de verre recyclé, le calcin. La laine de verre rassemble beaucoup d’avantages qui en font le matériau le plus utilisé en isolation dans le monde. Elle existe sous forme de panneaux, de rouleaux et de flocon pour s’adapter à tous les endroits de la maison. Les très bonnes performances thermiques de la laine de verre sont complétées par sa grande résistance au feu et son petit prix. Pour ne rien gâcher, la laine de verre fait preuve d’une grande longévité. Vous pouvez sans problème la garder pendant plusieurs dizaines d’années.
 

Isolation des combles

Chez Effy, nous avons choisi la laine de verre pour toutes ces propriétés. Nos artisans l’utilisent en soufflage pour isoler vos combles perdus. 

Isolation des combles

La laine de roche
La laine de roche s’obtient par fusion et fibrage de roche volcanique comme le basalte. Cet isolant s’adapte à toute la maison que ce soit en isolation thermique ou phonique. Petit bémol, elle peut perdre en efficacité lorsqu’elle se retrouve mouillée. Il convient également de la faire poser par un professionnel, car sa manipulation entraîne de gros mouvements de poussières qu’il faut éviter d’inhaler. 


Le verre cellulaire
Composé de verre et de sable, le verre cellulaire existe sous forme de panneaux ou de plaques. On l’utilise en particulier pour isoler des toitures plates, des dalles ou des parquet flottants. Le verre cellulaire est un matériau très solide. Il résiste à l’eau, au feu, et même aux nuisibles.


La perlite
La perlite prend la forme de petits grains issus de la chauffe d’une roche volcanique. Si elle offre une longue durée de vie, ses capacités thermiques ne sont pas aussi efficaces que les autres isolants minéraux. La perlite est parfois utilisée pour isoler des combles perdus.
 

Focus sur les matières synthétiques

👉 Les isolants synthétiques se distinguent par leur grande résistance à l’humidité mais sont souvent nocifs en cas d'incendie. Voici les principaux.


Le polyuréthane
Sous forme de panneaux, le polyuréthane est très efficace. Cet isolant existe également sous forme de mousse, plutôt utile dans les endroits peu accessibles. Son gros inconvénient ? En cas d’incendie, le polyuréthane laisse s’échapper du monoxyde de carbone et d’autres substances nocives.


Le polystyrène expansé
Cette matière est faite à partir de pétrole. Des milliers de petites billes se retrouvent compressées ensemble pour former des panneaux isolants. Très efficace en isolation thermique, le polystyrène expansé se révèle peu efficace contre les nuisances sonores. Pour ne rien arranger, c’est une matière inflammable et très sensible aux différents nuisibles. 


Le polystyrène extrudé
Cette matière se rapproche beaucoup du polystyrène expansé. Le polystyrène extrudé est très économique et résistant à l’eau. En revanche, en tant que matériau dérivé du pétrole, il est très inflammable et peut être dangereux. 
 

Quel est l’isolant le moins cher ?

Pour faire votre choix, le prix de votre isolant est un élément très important. La laine de verre et la laine de roche apparaissent comme les matières les moins chères par rapport à du verre cellulaire ou du polyuréthane. Voici un aperçu des prix moyens des principaux isolants du marché :
 

  Prix au m2
Laine de verre 7 €
Laine de roche 10 €
Chanvre 18 €
Fibres de bois 18 €
Fibres de lin 20 €
Polystyrène 20 €
Polyuréthane 20 €
Laine de coton 23 €
Verre cellulaire 33 €

 

Plus d’articles sur ce thème