4 chose qui montrent que vous vivez dans une passoire thermique

Chauffage : Quel sera l'impact du confinement sur la consommation ?

Selon le gestionnaire du Réseau de Transport d’Electricité (RTE), un confinement en « période hivernale » est une « situation sans précédent » pour le réseau électrique. Durant le confinement du mois de mars, si la fermeture des commerces et la baisse d’activité économique ont fait baisser les consommations d’électricité et de gaz de manières importantes, il n’y a eu aucun report sur le secteur résidentiel. Cependant, en raison de la saison hivernale qui approche, la situation pourrait être différente cette fois-ci…

L’inquiétude de RTE

« Nous ne pouvons savoir encore si le confinement va laisser nos pointes de consommation, ou s’il va entraîner une augmentation de ces dernières » assure la porte-parole de RTE. Lors du premier confinement, RTE avait noté une légère hausse de la consommation dans le secteur résidentiel. Le Gestionnaire de réseau constatait un usage supplémentaire des appareils électroménagers, notamment pour la cuisson le midi. Cela se traduisait par une pointe de consommation à l’heure du déjeuner.

 

Les choses pourraient être différentes pour le mois de Novembre. La nuit et les températures tombent plus rapidement, ce qui peut avoir pour effet direct d’augmenter la consommation d’électricité, de la lumière et du chauffage. Cette baisse des températures combinée à une présence accrue des ménages dans leur logement pourrait donc avoir un impact à la hausse sur les pointes de consommation.

 

Pour autant, à l’heure actuelle, RTE dispose d’un arsenal de mesures pour faire face à ces situations de tension. La première mesure consiste en la généralisation d’EcoWatt, dispositif testé en Bretagne et en région PACA, qui vise à demander aux particuliers de réduire leur consommation d’énergie à un moment donné pour réduire la tension sur le réseau. La deuxième mesure consiste à pratique l’effacement de consommation sur certains gros consommateurs comme les industriels.

La rénovation énergétique, moyen le plus efficace pour réduire la consommation

Afin de réduire significativement les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre et de lutter efficacement contre la précarité énergétique qui affecte plusieurs millions de ménages vivant dans des logements considérés comme des « passoires thermiques », la rénovation énergétique reste la meilleure solution.

 

Bonne nouvelle, durant ce confinement, il est toujours possible d’engager vos projets de travaux. Le Gouvernement a en effet autorisé les professionnels de la rénovation énergétique a continué leur activité. Les Français sont désormais tous éligibles au dispositif d’aide « MaPrimeRénov’ », il y a donc fort à parier que le nombre de chantiers s’accélèrent en cette fin d’année. Effy restera ouvert durant l’ensemble du confinement pour accompagner les particuliers dans leurs projets.

 

A plus long terme, l’accélération des chantiers de rénovation énergétique apparaît comme la pierre angulaire pour réguler nos consommations d’énergie. Elle permettra d’éviter d’avoir recours à des coupures ciblées d’approvisionnement pour pouvoir passer l’hiver. D’ici là, un petit geste de chacun peut être bénéfique à la fois pour le réseau… mais aussi pour la planète : baisser son chauffage d’un degré, éteindre la lumière quand vous sortez d’une pièce…

Plus d’articles sur ce thème