Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Les prix du gaz en chute libre après des déclarations de Poutine

Le président russe Vladimir Poutine a demandé mercredi 27 octobre d’augmenter les livraisons de gaz naturel vers l’Europe. Une nouvelle qui a fait baisser les prix de cette ressource de -21% dans la foulée.

+59% : c’est la hausse qu’a connu le prix du gaz depuis janvier 2021. Une situation inédite qui a poussé le gouvernement français à prendre des mesures telles que l’instauration d’une “prime inflation” de 100 € pour aider les ménages aux revenus modestes à payer des factures de plus en plus élevées.

 

En cause notamment, une situation de forte tension au niveau européen. La Russie étant aujourd’hui le plus gros fournisseur de l’UE en termes de gaz naturel, les décisions de ce pays influent très largement sur les cours de cette ressource. Et le problème, c’est que le géant russe se fait accuser de baisser ses livraisons de gaz à l’Europe depuis plusieurs années.

 

Plusieurs raisons sont invoquées pour expliquer ce changement : nouveau gazoduc direct Russie-Allemagne non utilisé, tensions avec l’Ukraine qui empêchent d’employer des réseaux de distribution supplémentaires, volonté de maintenir une tension sur les prix pour punir les autres pays de vouloir diversifier leur approvisionnement…

Quel est le chauffage le moins cher ?

Toujours est-il que la situation semblerait être sur le point de se résoudre : en effet, mercredi 27 octobre 2021, Vladimir Poutine a ordonné au fournisseur Gazprom (qui comble 35% des besoins européens) de revoir ses livraisons de gaz naturel vers l’Europe à la hausse, une fois que les réservoirs de la Russie seraient remplis. A préciser que la demande du chef d'État concernait principalement l’Allemagne et l’Autriche.

 

Mais cette simple exhortation a eu un effet global, puisqu’elle a immédiatement fait baisser les tarifs du gaz de plus de 20%, pour repasser sous la barre des 70 € le mégawattheure. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis le mois de septembre dernier. Une situation à suivre de près pour connaître quel impact cela va-t-il avoir pour notre porte-monnaie !

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème