cover_entretien_chauffage

Nos conseils pour l’entretien de votre chauffage

Le soleil commence à s'installer pour l’été et vous remplacez probablement l’utilisation du chauffage par de grandes aérations ou par les bons services d’une climatisation. Mais avant de dire au revoir à votre chaudière pour quelques mois, il est temps de passer par la case nettoyage ! Chaque année, avant l’été, c’est le moment parfait pour vous occuper de l’entretien de votre système de chauffage.

Un nettoyage qui tombe à pic

Selon votre système de chauffage, vous avez deux possibilités :


👉 Votre chaudière produit également de l’eau chaude sanitaire. Dans ce cas, vous avez l’embarras du choix pour la saison d’entretien de votre installation.


👉 Votre eau chaude n’est pas produit par votre chaudière. À ce moment là, nous vous conseillons vivement d’entretenir votre chaudière juste avant la période estivale. Son arrêt prolongé jusqu’à l’arrivée de l’automne laisse l’humidité s’installer à l’intérieur du corps de chauffe. Cette humidité est très mauvaise pour votre matériel et peut devenir corrosive mélangée aux résidus de combustion. En somme, un petit check-up de votre chaudière lui fait le plus grand bien et allonge sa durée de vie.

Quel entretien pour votre chaudière ?

L’entretien annuel de votre chaudière est obligatoire si vous êtes propriétaire occupant. En tant que locataire, cette tâche vous revient également, sauf si votre bail précise l’inverse. Dans le cas d’un chauffage collectif, c’est le syndicat de copropriété qui s’en occupe et le répercute ensuite sur vos charges mensuelles. Selon votre situation, il faut donc penser à prendre rendez-vous avec un professionnel.


Pour vous éviter d’oublier, vous pouvez également souscrire à un contrat d’entretien avec votre artisan RGE à l’installation. Chaque année, il se charge de venir vérifier que tout fonctionne parfaitement. C’est un service qui vous coûte entre 100 et 300 € par ans mais qui vous apporte un avantage non négligeable. En cas de dysfonctionnement de votre chaudière, l’artisan se déplace gratuitement.

Je trouve mon artisan

Demande gratuite et sans engagement

Lors de sa visite, votre artisan s’attarde sur plusieurs points :

  • Il vérifie et nettoie les principaux éléments qui constituent votre chaudière.
  • Il évalue la quantité de polluants atmosphériques émis, notamment le monoxyde de carbone.
  • Il change des pièces, seulement si nécessaire et après en avoir discuté avec vous.

À savoir

Tous les types de chaudière nécessitent un entretien ! Les chaudière gaz ont souvent la réputation de demander une attention toute particulière puisqu’elle utilisent une ressource qui peut être dangereuse. Pourtant, les chaudières à bois, à charbon et au fioul ont tout autant besoin d’entretien. En revanche, les installations électriques peuvent se passer de ce fameux rendez-vous annuel.

Quel entretien pour votre pompe à chaleur ?

Comme pour une chaudière, l’entretien régulier de votre pompe à chaleur par un professionnel est obligatoire. Au cours de l’année, de petits gestes s’ajoutent à l’entretien annuel. Le début de la période estivale est le moment idéal pour les réaliser une dernière fois avant la prochaine saison froide. Petit récapitulatif des bons gestes à adopter :


Pour les pompes à chaleur aérothermiques

✔️ Un nettoyage régulier de la borne extérieure : plus votre PAC est propre, plus l’air circule facilement à l’intérieur.

✔️ Un dépoussiérage et un nettoyage des bouches intérieures à l’eau savonneuse : vous conservez ainsi la bonne qualité de l’air entrant dans votre maison


Pour les pompes à chaleur géothermiques

Il s’agit surtout de surveiller la pression du module hydraulique. Le fluide qui circule dans les émetteurs de chaleur doit être remplacé tous les 5 ans.
 

Un entretien obligatoire
 

Les pompes à chaleur d'une puissance située entre 4KW et 70KW font l'objet d'une maintenance complète et obligatoire tous les deux ans. Votre artisan vérifie son étanchéité, la nettoie et règle correctement tout le système. Il vous remet ensuite une attestation dans les 15 jours qui suivent son intervention.


Pour les PAC de plus de 70 KW, l'entretien se fait tous les 5 ans. En plus d'un examen complet de l'équipement, le professionnel étudie son rendement. Un rapport doit vous être fourni dans le mois qui suit.

 

Romane Saget

Plus d’articles sur ce thème