Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Entretien chauffage : comment prendre soin de votre équipement ?

La saison froide approche à grands pas et chacun veut profiter d’un confort thermique optimal. Les équipements de chauffage vont donc bientôt reprendre du service pour réchauffer les intérieurs. Il faut les préparer à cet effet ! Eh oui, votre appareil de chauffage a besoin de soins et d’attention pour ne perdre ni de son efficacité ni de sa sécurité. Découvrez dans les paragraphes ci-après combien l'entretien est essentiel et pourquoi un check-up régulier peut faire toute la différence.

 

Découvrez notre outil de simulation en ligne pour votre devis chauffage.

Pourquoi devriez-vous entretenir votre chauffage ?

Vous devez envisager l'entretien de votre chauffage pour :

 

  1. Garantir sa sécurité d’utilisation : un appareil de chauffage mal entretenu peut présenter des risques de fuite et de panne qui pourraient causer un incendie, une intoxication au monoxyde de carbone (CO) ou autre gaz ou particule toxique.
  2. Préserver sa performance et son efficacité : lorsqu’un appareil est bien entretenu, son rendement énergétique* reste optimal. Il ne consomme pas plus d’énergie qu’il ne le doit pour produire la chaleur demandée et ses composants fonctionnent correctement, ce qui réduit les pertes thermiques.
  3. Allonger sa durée de vie : quand vous prenez la peine de vérifier et d’entretenir régulièrement votre équipement de chauffage, les petits problèmes sont détectés et résolus avant qu'ils ne deviennent de gros problèmes coûteux ou ne causent une panne complète pouvant impacter de manière importante le fonctionnement et la performance de l’appareil, ce qui aura pour conséquence le raccourcissement de sa durée de vie. 
  4. Réaliser des économies financières sur le long terme : le rendement de l’appareil étant optimisé, vous ne payez que ce pour quoi vous avez signé (pas de surconsommation d’énergie). Et lorsque les pannes majeures sont évitées, il y a moins de réparation et de remplacement onéreux à faire. Vous aurez tout le temps nécessaire pour rentabiliser votre équipement avant qu’il ne soit plus fonctionnel.
  5. Respecter la règlementation : certains appareils requièrent un entretien obligatoire par un professionnel qualifié au moins une fois par an. Le manquement à ce devoir donne lieu à des sanctions telles que l’invalidation de la garantie du fabricant de l’appareil, de l’assurance habitation en cas d’incendie ou de situation similaire, etc.
  6. Protéger l’environnement : un appareil de chauffage qui fonctionne à rendement optimal n’émet pas plus de gaz à effet de serre qu’il ne le doit (une empreinte carbone maîtrisée). 

*Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

💡 10 %, c’est le pourcentage moyen d’économies d’énergie que vous pouvez réaliser avec un appareil de chauffage entretenu comme il se doit. 

 

À retenir : dans tous les cas où un entretien obligatoire annuel est requis, une attestation d’entretien ou une attestation de ramonage est délivrée par le professionnel à la fin de son intervention. Vous devez conserver précieusement ce document, car il peut faire l’objet d’un contrôle.

Guide d’entretien des différents types de chauffages

Retrouvez ci-dessous une revue en détail de l’entretien des principaux chauffages domestiques.

 

1. L'entretien d’une pompe à chaleur (PAC)

La pompe à chaleur ou PAC est l’appareil de chauffage qui génère de la chaleur à partir des calories qu’elle a extraites dans l’air (pompe à chaleur air-air), dans l’eau (pompe à chaleur eau-eau) ou dans le sol (pompe à chaleur sol-eau ou géothermique). Et ce, grâce à un fluide caloporteur.

 

Entretien pompe à chaleur

 

L'entretien courant

 

Si vous vous chauffez au moyen d’une pompe à chaleur, n’oubliez pas de régulièrement :

 

  • Nettoyer l’unité extérieure : pour éviter que des feuilles, poussières, débris, etc. ne viennent l’obstruer.
  • Vérifier le circuit : pour s’assurer qu’il n’y a pas de fuite. Si c’est le cas, il faut rapidement faire appel à un professionnel.
  • Nettoyer les filtres des unités intérieures et les remplacer si besoin pour maintenir la performance du système et garantir un air sain dans le logement.
  • Vérifier la pression du circuit pour s’assurer qu’elle reste dans les valeurs normales.

 

Très important ! Lorsque vous n’utilisez pas votre PAC, recouvrez-la d’une bâche pour la protéger des agressions.

 

L'entretien obligatoire

 

Tout dispositif contenant du fluide frigorigène doit être obligatoirement entretenu au moins une fois par an par un professionnel qualifié. L’entretien de la pompe à chaleur consiste à :

 

  • Contrôler le niveau de fluide frigorigène contenu dans le circuit et l’ajuster si nécessaire.
  • Vérifier le bon fonctionnement (température, pression, branchement électrique, etc.) et l’état des pièces (filtres, batteries…) de la PAC, réparer et remplacer les éléments défectueux.

 

2. L'entretien d’un radiateur 

Qu’il s’agisse d’un radiateur électrique ou d’un radiateur à eau chaude, il n’y a pas vraiment d’entretien obligatoire au sens légal du terme. Vous devez toutefois intégrer les quelques bonnes pratiques suivantes dans vos habitudes pour assurer votre confort, la performance et la sécurité de votre équipement : 

 

Entretien d'un radiateur

 

  • Purge (cas d’un radiateur à eau chaude) : purgez au moins une fois par an avant l’hiver votre radiateur pour évacuer l'air accumulé dans son système. Cet air peut causer des bruits de gargouillement ainsi qu’une mauvaise diffusion de la chaleur.
  • Nettoyage : comme tout autre appareil domestique, un radiateur accumule de la poussière et celle-ci peut diminuer son efficacité, et/ou être source de mauvaises odeurs. Nous vous conseillons donc de nettoyer régulièrement ses parois avec un aspirateur ou un chiffon humide.
  • Vérification : contrôlez régulièrement le thermostat et le programmateur (s’il y en a) pour vous assurer que les 2 fonctionnent toujours correctement. Contrôlez également l’état du circuit d’eau chaude (radiateur à eau chaude) pour constater les éventuelles fuites.

 

Si votre radiateur ne chauffe pas correctement ou présente des dysfonctionnements, faites appel à un professionnel pour qu’il fasse un diagnostic et fasse le nécessaire pour le remettre en l’état.

 

3. L'entretien d’une chaudière individuelle

L’entretien d’une chaudière à gaz, au fioul, au charbon, au bois au multi combustible d’une puissance allant de 4 à 400 kW par un professionnel qualifié est obligatoire au moins une fois par an. L’opération en question consiste à :

 

  • Vérifier la performance énergétique et les rejets atmosphériques de la chaudière.
  • Contrôler la sécurité d’utilisation de la chaudière : taux de monoxyde de carbone ou autre gaz dangereux dégagé en cours de fonctionnement, bon état des pièces, etc. 

 

📌 À titre d’information, un taux de CO < 10 ppm (partie par million) est jugé non dangereux ; 10 ppm < taux de C0 < 50 ppm sous-entend un dysfonctionnement et un taux de CO > 50 ppm est synonyme de danger. Dans ce dernier cas, vous serez contraint de cesser d’utiliser votre chaudière jusqu’à nouvel ordre (après rétablissement de ses conditions normales de fonctionnement).

 

  • Ramoner le conduit d’évacuation des fumées de la chaudière : le débarrasser des dépôts de suies et de goudron qui se sont accumulés dedans et qui peuvent provoquer des incendies. Le ramonage n’est pas obligatoire pour les chaudières individuelles fonctionnant avec un conduit ventouse. Dans ce cas précis, le professionnel va juste vérifier l’étanchéité et le bon fonctionnement du conduit.

 

Missing media item.

 

En dehors de l’entretien obligatoire, pensez à :

 

  • Nettoyer régulièrement le foyer de combustion.
  • Vider le bac à cendre de temps à autre.
  • Vérifier que le conduit de fumées n’est pas obstrué.

 

4. L'entretien d’un poêle, d’une cheminée et d’un insert

Le poêle, la cheminée à foyer ouvert ou fermé et l’insert sont tous les 3 des chauffages indépendants qui, dans la majorité des cas, fonctionnent avec du bois sous forme de bûches ou de granulés.

 

Entretien d'une cheminée, d'un insert et d'un poêle

 

L'entretien courant

 

Voici ce que vous devez faire pour bien entretenir votre équipement :

 

  • Cas du poêle et de l’insert : nettoyez régulièrement la vitre et l'intérieur de l'appareil pour éviter l'accumulation de suie ou de cendres. Videz le cendrier régulièrement.
  • Cas de la cheminée : nettoyez le foyer après chaque utilisation pour enlever les cendres et éviter l'accumulation de résidus.
  • Pour l’ensemble : vérifiez l'état des joints et faites-les remplacer si nécessaire pour assurer une étanchéité optimale. Inspectez régulièrement l'extérieur du conduit et de l'appareil pour détecter tout signe de détérioration ou de corrosion.

 

Sachez que la qualité du combustible que vous utilisez influe beaucoup sur l’efficacité et la fréquence d’entretien de votre équipement. Plus le combustible est humide et de mauvaise qualité, moins l’appareil sera performant et plus vite il s’encrassera. Assurez-vous donc de toujours choisir du bois de chauffe adapté.

 

L'entretien obligatoire

 

Le conduit de fumées d’un poêle, d’une cheminée et d’un insert doit faire l’objet d’un ramonage 2 fois par an, dont un pendant la période de chauffage. 

 

⭐ Normalement, le professionnel qui s’est chargé de l’installation de votre chauffage vous a conseillé sur ce que vous devez faire pour l’entretenir. Mais si vous n’en avez pas pris note, vous pouvez toujours vous en remettre à la notice d’entretien de l’appareil qui vous a été fourni par son fabricant au moment de son achat.

Le désembouage : une opération à ne pas négliger

Le désembouage est une opération qui consiste à éliminer les boues ou débris qui se sont accumulés dans le circuit ou tuyau des systèmes de chauffage à eau, en particulier des chaudières et des circuits de chauffage central. Les saletés en question proviennent de la corrosion des tuyaux, au dépôt de calcaire (surtout si l’eau dans la région est dure) ou au développement de micro-organismes. Elles peuvent nuire au bon fonctionnement et à la sécurité du système de chauffage, en réduisant la circulation de l’eau chaude, en provoquant des bruits désagréables, des fuites ou des pannes.

 

Comment réaliser un désembouage ?

Il y existe 2 méthodes pour réaliser un désembouage :

 

Check
  • L’usage d’un produit spécial désembouage : injecter le produit dans le circuit, attendre 2 à 5 jours pour que les boues soient dissoutes et rincer après. 
  • L’usage d’une pompe à désembouage : de l’eau sous pression est injectée dans le circuit pour décoller les boues qui sont, par la suite, aspirées.

 

Vous pouvez vous-même désembouer votre chauffage si vous optez pour le premier procédé. Mais si vous choisissez pour la seconde option, vous devez faire appel à un professionnel.

 

Quand réaliser un désembouage ?

Vous devez généralement faire désembouer votre chauffage tous les 5 à 10 ans. Tout dépend de la qualité de l’eau dans votre région et de l’état du circuit de votre équipement. 

Comment choisir le bon prestataire pour l’entretien de votre chauffage ?

Pour trouver le bon prestataire, fiez-vous :

 

 

  • À l’expérience et l’expertise : le professionnel doit avoir une solide expérience dans l’entretien du chauffage pour lequel vous l’engagez. Vous pouvez lui demander ses références ou des témoignages de ses anciens clients attestant de la qualité de son travail.
  • Aux certifications et agréments : l’entretien de certains types d’équipements nécessite que le professionnel qui le réalise ait une certification ou agrément prévu à cet effet. Assurez-vous donc que votre prestataire dispose de toutes les certifications nécessaires pour prendre soin de votre chauffage.
  • Aux garanties et assurances : le professionnel doit posséder une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir tout dommage ou incident qui pourrait survenir lors de son intervention. Regardez également du côté des garanties post-intervention, voyez si elles sont intéressantes et rassurantes.
  • À la transparence (communication et prix) : le prestataire doit être en mesure de vous fournir un devis clair et détaillé de la prestation avant son intervention. Et ce, pour éviter les mauvaises surprises. Il doit également être capable de vous parler ouvertement de son intervention, de répondre clairement à vos questions et de bien vous conseiller sur l’entretien de votre équipement.
  • À la réputation : la preuve sociale est la plus solide des preuves. N’hésitez donc pas à consulter les avis et recommandations sur la qualité de travail, le professionnalisme, la fiabilité, etc. du prestataire en ligne s’il a un site web. Sinon, demandez l’avis de ceux qui vous l’ont recommandé.
  • À la proximité géographique : préférez un prestataire qui habite ou exerce près de chez vous. Il peut ainsi intervenir plus rapidement, surtout lorsqu’il y a une urgence.
  • Aux formules proposées : privilégiez ceux qui proposent un contrat d’entretien (chaudière, pompe à chaleur, poêle, cheminée, insert) car un contrat d’entretien revient moins cher qu’un entretien ponctuel et est toujours plus bénéfique sur le long terme.
Note attribuée aux artisans Effy

Nos artisans ont du talent !

Nous sélectionnons soigneusement des artisans dans toute la France pour vous proposer des travaux de qualité.

Étude réalisée en 2022 auprès de 16 530 clients Effy.

Note attribuée aux artisans Effy

🧐 Comment éviter les arnaques ?

 

Pour éviter de vous faire arnaquer :

 

  • Méfiez-vous des offres trop alléchantes : un tarif trop beau pour être vrai. 
  • Exigez toujours un devis écrit : les mots restent.
  • Faites attention aux demandes d’avances excessives.
  • Demandez toujours une facture à la fin des travaux : celle-ci vous sera utile en cas de litige.
  • Ne cédez pas à la pression : certains prestataires de mauvaise foi insistent sur l’urgence d’une réparation ou d’un remplacement sans fournir des explications claires. Ils essaient de vous pousser à prendre une décision rapide et à payer plus cher que ce que vous devez réellement.
  • Cherchez un prestataire sur les plateformes reconnues : sites web de spécialistes, les plateformes qui vérifient les qualifications de leurs artisans et qui offrent une garantie ou une assurance en cas de litige.

 

Bourse

Combien coûte l’entretien d’un équipement de chauffage ?

 

Voici un tableau récapitulatif des prix d’entretien d’équipements de chauffage pratiqués sur le marché :

 

Type de chauffage Professionnel à contacter Prix moyen d’entretien
Prix d'entretien d'une chaudière à gaz, au charbon, au fioul... Chauffagiste ou technicien spécialisé en chaudières Entre 100 à 200 € / an
Prix d'entretien d'une pompe à chaleur Frigoriste ou chauffagiste spécialisé en pompes à chaleur entre 150 et 250 €
Prix d'entretien d'un poêle Chauffagiste ou technicien spécialisé en poêles 100 à 200 € / an
Prix d'entretien d'une cheminée et/ou d'un insert Chauffagiste ou technicien spécialisé en cheminées 50 à 120 € en moyenne / ramonage
Prix d'entretien d'un radiateur Chauffagiste ou technicien spécialisé en radiateurs Le prix dépend du problème recontré

 

Découvrez notre outil de simulation en ligne pour votre devis chauffage.

Plus d’articles sur ce thème