Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Déclaration d’impôts, J-5 : vos travaux vous donnent des avantages fiscaux !

Par Amandine Martinet

Publié le 18/05/2022 à 15h58

Le saviez-vous ? Rénover votre logement peut vous faire bénéficier de réductions non négligeables sur vos impôts. Encore faut-il avoir tout bien déclaré : suivez le guide !

parts 700

Dernière ligne droite pour votre déclaration d'impôts © Shutterstock

Le calendrier des impôts 2022

Vous n’êtes sûrement pas sans le savoir, chaque année, vous disposez d’un temps imparti pour faire votre déclaration d’impôts. Voici les dates à respecter pour cette année, en fonction de votre lieu de résidence :

 

📅 Mardi 24 mai 2022 à 23h59 pour les départements n°01 à 19 (zone 1) et pour les contribuables non-résidents en France
 

📅 Mardi 31 mai 2022 à 23h59 pour les départements n°20 à 54 (zone 2)
 

📅 Mercredi 8 juin 2022 à 23h59 pour les départements n°55 à 974/976 (zone 3)
 

📅 Mardi 31 mai 2022 à 23h59 pour la version papier

 

Maintenant que vous êtes bien au fait de ces délais, il est temps de s’intéresser au contenu de la déclaration. Et pour cause : si vous avez engagé des travaux de rénovation énergétique chez vous, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. On fait le point pour vous !

Dernière année pour profiter du CITE

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est un dispositif qui a été remplacé en 2020 par la subvention MaPrimeRénov’. Pour autant, vous avez cette année une dernière chance de pouvoir y être éligible, pour tous travaux de rénovation énergétique payés au cours de l’année 2021, et dont l’acceptation du devis et le paiement d’un acompte a eu lieu en 2019 ou en 2020.

 

En fonction de votre situation et de nos revenus, vous pouvez ainsi bénéficier d’une réduction d’impôts de :

 

  • 2 400 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée
  • 4 800 € pour un couple ou les partenaires liés par un pacte civil de solidarité (PACS), soumis à une imposition commune
  • 120 € par personne supplémentaire à charge dans le foyer

 

Pour bénéficier du CITE, vous devez bien penser à renseigner vos dépenses en travaux énergétiques lors de votre déclaration d’impôts. C’est très simple : à l’étape 3, dans la partie “Charges”, vous devez cocher la case « Travaux dans l’habitation principale : dépenses pour la transition énergétique ». Vous renseignez ensuite le montant de vos dépenses dans la case correspondant au type de travaux effectué, et le tour est joué ! Pour la version papier, voici le formulaire 2042 RICI associé aux crédits d’impôts.

 

Lire aussi : notre guide pratique pour bénéficier du CITE

Rentabilisez votre investissement locatif avec un déficit foncier

Si vous louez un bien dans lequel vous avez réalisé des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier de ce que l’on appelle un déficit foncier.

 

Pour résumer, le principe est le suivant : si la somme de vos charges — frais d’agence, taxe foncière, travaux réalisés… — est supérieure aux recettes que vous percevez grâce aux loyers de l’habitation, alors vous êtes éligible à une réduction sur vos impôts à hauteur de 10 700 € par an maximum (et jusqu’à 15 300 € si vous avez investi sous le dispositif Périssol).

 

Vous êtes dans cette situation ? Pensez bien à le signaler aux impôts en joignant à votre déclaration le formulaire n°2044 dédié correctement rempli, ainsi que tous les justificatifs nécessaires : les factures des travaux effectués notamment.

 

Lire aussi : tout ce qu’il faut savoir sur le déficit foncier

Le dispositif Denormandie, une autre occasion de réduire ses impôts

Le dispositif Denormandie est une aide fiscale qui vous concerne si vous achetez un bien ancien que vous souhaitez rénover pour le louer. Cela ressemble donc dans le principe au déficit foncier, mais les critères d’éligibilité ne sont pas les mêmes (vous pouvez retrouver le détail de ces conditions sur le site gouvernemental dédié au dispositif Denormandie).

 

Pour simplifier, le but du dispositif Denormandie est donc de vous encourager à investir dans de vieilles habitations et les rénover pour redynamiser les villes concernées. Pour en bénéficier, vous devez cocher la case “Investissements locatifs” dans la rubrique “Charges” au moment de votre déclaration en ligne et renseigner les informations demandées. Dans le cas d’une déclaration papier, vous devez compléter la déclaration de revenus complémentaire 2042 C et la déclaration 2044 EB, dédiées au dispositif.

👉 Le plus : vous pouvez cumuler un déficit foncier avec le dispositif Denormandie ! À savoir simplement que le déficit foncier ne peut s'imputer sur les 25% de travaux obligatoires à réaliser dans le cadre de la loi Denormandie. Il est également possible de bénéficier d’un nouveau dispositif gouvernemental, Loc’Avantages (une réduction d’impôts dont vous pouvez bénéficier si vous vous engagez à louer un bien pour une somme modérée et une durée minimale de 6 ans, à des locataires dont les ressources ne dépassent pas certains plafonds).

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème