Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

[Etude] : Le bois-énergie peut-il soulager le réseau électrique en période de grand froid ?

Par Rose Colombel

Publié le 19/12/2022 à 16h27

Selon les chiffres du Syndicat des énergies renouvelables, plus de 7 millions de logements sont déjà équipés d’un appareil de chauffage au bois. Première source d’énergie renouvelable du pays, le marché devrait encore s’inscrire à la hausse cette année. Et si l’on en croit une récente étude Ifop/Poujoulat, c’est plutôt une bonne nouvelle. Le bois-énergie permettrait en effet de soulager le réseau électrique français.

Comparatif poêle à bûches et poêle à granulés

Dans un contexte de hausse des prix de l’énergie et de forte croissance du marché (bûches et granulés), le groupe Poujoulat a souhaité évaluer l’apport du chauffage au bois dans l’écrêtement de la pointe électrique.

Complémentarité des énergies

Dans le cadre de cette enquête réalisée par l'institut de sondage Ifop, 400 ménages équipés d’un appareil de chauffage au bois ont été interrogés.

 

49% des ménages sondés utilisent le bois en chauffage principal. Parmi eux, 75% déclarent utiliser une énergie complémentaire : 47% des radiateurs électriques, 13% une pompe à chaleur, 9% du gaz, 7% du fioul.

 

Pour les ménages utilisant le bois comme énergie secondaire (43%), le mode de chauffage principal est le gaz individuel (33%), l’électrique fixe (27%), la pompe à chaleur (18%), le fioul individuel (13%).

 

En 2020, le bois-énergie a couvert 24% des besoins de chauffage du parc résidentiel

 

Pour rappel, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) estime à plus de 7 millions, le nombre de logements chauffés au bois en France. 40% des maisons individuelles en sont équipées. Dans le détail, on comptabilise :

 

  • 6 millions d’appareils à bûche (foyers fermés, inserts, poêles, foyers ouverts)
  • 1,5 million de poêles à granulés et 180 000 chaudières à granulés

 

Lire aussi : Les ventes de poêles à granulés ont bondi en 2021

Le bois, une énergie « très utilisée »

L’étude Ifop/Poujoulat s’est également intéressée à la façon dont les ménages font usage de leur appareil de chauffage au bois :

 

  • 2/3 des interviewés utilisent leur équipement au moins 60 jours dans l’année
  • La même proportion l’utilise au moins 6 heures dans la journée
  • 72% des utilisateurs démarrent leur équipement avant 18h et 26% entre 18h et 19h

 

« L’inertie et les démarrages d’appareils avant 19h conduisent à estimer que 77% du parc produisent ou ont produit l’énergie nécessaire au chauffage d’une partie du logement à 19h », souligne l’étude.

 

Ainsi, 2,6 millions d’équipements bois-énergie « soulagent » une puissance électrique estimée à 4kW*/logement, soit une puissance effacée d’environ 10 GW pour le réseau électrique. En fonction du déploiement de nouveaux équipements, un écrêtement supplémentaire de 5 à 11 GW à l’horizon 2030 serait possible. 

Le bois-énergie, un marché en croissance

En croissance constante, le marché ne devrait pas faiblir en 2022, bien au contraire ! L’année devrait se finaliser sur une croissance de 20% à 25% par rapport à 2021 :

 

  • 250 000 à 280 000 poêles, inserts et foyers fermés à bûche
  • 200 000 poêles à granulés
  • 40 000 chaudières à granulés

 

Quelle consommation de bois par ménage ?

 

57% des utilisateurs consomment 3 à 10 stères par an pour une consommation annuelle globale comprise entre 30 et 35 millions de stères. L’étude souligne que l’estimation reste stable malgré un parc plus grand. La raison ? Des logements mieux isolés et des équipements plus performants.

 

La consommation annuelle de granulés s’élève, elle, à 2,4 millions de tonnes, dont deux millions sont produits en France. Dans un récent communiqué, Propellet indique que la demande de granulés a doublé cette année. Une tendance qui devrait se poursuivre l’an prochain.

Rose Colombel

Journaliste - Responsable de contenus pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis sept ans. Valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière. C'est avec enthousiasme et humilité que je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité.

Plus d’articles sur ce thème