Besoin d'aide ?

Du lundi au vendredi de 8h à 19h
(prix d'un appel local)

Des chantiers de rénovation énergétique impactés par le manque de main d’œuvre

Par Rose Colombel

Publié le 21/10/2021 à 10h14, mis à jour le 22/07/2022 à 14h09

C’est une tendance que nous avons déjà évoquée : alors que les chiffres de la rénovation énergétique sont à la hausse, la filière bâtiment manque de main d’œuvre qualifiée. Résultat, de nombreux artisans se voient dans l’obligation de renoncer à des chantiers. Dans une récente étude, BigMat s’intéresse à ce phénomène, et évoque l’attractivité des métiers du BTP.

63% des professionnels du bâtiment ont déjà été contraints de renoncer à un projet de rénovation énergétique faute de main d’œuvre. Voici ce que révèle une récente étude BigMat-OpinionWay. Le secteur est pourtant porteur d’opportunités : l’activité progresse (+ 5,5% au 3e trimestre 2021, selon la Capeb), et les moyens alloués à la rénovation énergétique n’ont jamais été aussi importants.

Des préjugés qui pèsent lourd sur le secteur

Si le bâtiment est le premier employeur de France avec près de 220 000 emplois créés par an, la filière peine à attirer les talents. Le secteur suscite en effet beaucoup d’idées reçues, que ce soit chez les jeunes ou chez leurs parents qui ne souhaitent pas toujours voir leurs enfants s’y orienter, souligne BigMat.

 

Des artisans « fiers » de leurs métiers

Pour les artisans, évoluer dans le secteur du bâtiment leur donne un sentiment de réussite professionnelle (88%). 83% estiment exercer une activité valorisante et 82% la recommanderaient à un jeune !

 

94% des sondés se dits ainsi « fiers » de leur orientation professionnelle

 

« 64% des artisans du bâtiment reconnaissent depuis la crise Covid-19 un regain d’intérêt pour les métiers manuels qui semblent attirer des publics de tout horizon, « en quête de sens ». Une évolution profonde qui représente une formidable opportunité de lutter contre les idées reçues associées au secteur et de se mobiliser pour promouvoir et défendre les métiers de l’artisanat du bâtiment, dont certains pourraient être menacés faute de transmission des savoirs et des savoir-faire », commente Fabio Rinaldi, Président du Directoire de BigMat France.

 

Dans son étude, BigMat souligne en effet le vieillissement des effectifs, 21% des salariés ayant + de 51 ans (source Capeb).

 

Redorer l’image des métiers du BTP est également indispensable pour répondre à des besoins grandissants en termes de travaux de rénovation énergétique. Les compétences des artisans « deviennent aussi rares que convoitées avec des carnets de commandes qui ne désemplissent pas et des délais d’intervention qui s’allongent », pointe ainsi Fabio Rinaldi.

Rose Colombel

Journaliste pour Effy

Journaliste passionnée par le secteur du bâtiment, je vais à la rencontre des professionnels depuis près de sept ans. Convaincue que valoriser votre secteur et ses métiers est un effort collectif, celui de toute une filière, je vous donne la parole et vous informe sur l’actualité avec enthousiasme et humilité.

Plus d’articles sur ce thème