Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Locataires : comment faire des travaux de rénovation énergétique ?

Les travaux de rénovation énergétique ne sont pas uniquement réservés aux propriétaires. En tant que locataire, vous pouvez également améliorer votre confort thermique. Découvrez comment et surtout de quelles aides profiter pour votre projet.

 

Obtenez des aides financières pour vos travaux. Simulation gratuite et immédiate.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Les travaux : qui paye quoi ?

Dans le cadre d’une location, la loi prévoit des obligations de travaux pour les propriétaires comme pour les locataires.
 

Le locataire

En tant que locataire, vous devez prendre en charge tous les travaux liés à l’entretien des équipements du logement et à l’installation énergétique. Vous vous devez donc d'entretenir :

 

  • le système de ventilation ;
  • la chaudière et les conduits de fumée ;
  • les radiateurs ;
  • les murs et la toiture.


En revanche, le remplacement d’un équipement vétuste revient normalement à la charge du propriétaire.

 

💡 Le locataire peut désormais réaliser des travaux de rénovation énergétique à ses frais
Le décret n°2022-1026 du 20 juillet 2022 donne la possibilité au locataire de faire des travaux de rénovation énergétique dans son logement, à ses frais. Pour cela, le locataire doit adresser une demande à son bailleur en mentionnant les travaux envisagés. En l'absence de réponse dans un délai de 2 mois, la demande est accordée. Le bailleur ne pourra donc pas exiger une remise en état du logement à l'issue du bail. Une fois les travaux réalisés, le locataire doit, dans un délai de 2 mois, informer son bailleur que les travaux ont bien été réalisés.

Couple heureux qui regarde une tablette


Le propriétaire

Avant chaque signature de bail, le propriétaire doit s’assurer que le bien mis en location est en bon état et sécurisé. Le propriétaire doit donc :

 

  • réparer tous les équipements en panne (chaudière, chauffe-eau, ventilation…) ;
  • remplacer les fenêtres ou portes défectueuses ;
  • améliorer l’isolation thermique.


Mais en réalité, rien n’oblige vraiment le propriétaire à financer des travaux de rénovation énergétique. Il doit surtout s’assurer que la maison ou l’appartement n’est pas insalubre ou dangereux.

Quels travaux privilégier pour votre location ?

Si votre bailleur ne compte pas se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, rien ne vous en empêche ! Même si le bien immobilier ne vous appartient pas, entreprendre des travaux vous fera gagner en confort et faire des économies sur vos factures d’énergie. D’autant plus si vous envisagez une location à long terme. Mais tous les travaux ne sont pas permis. 

 

Un locataire peut-il faire des travaux d'isolation ?

Oui, le locataire peut faire des travaux d'isolation dans son logement. Selon la configuration du logement, il est possible : 

 

  • d'isoler la toiture et les combles perdus ou aménagés : cette partie représente à elle seule 30 % des déperditions de chaleur d'un logement ;
  • d'isoler les murs qui représentent 20 % des pertes de chaleur ;
  • d'isoler les planchers bas qui représentent 10 % des déperditions thermiques ;
  • de changer les fenêtres qui représentent 15 % des pertes de chaleur.

 

Artisan isole les murs par l'extérieur

 

En isolant votre maison, vous faites barrage au froid en hiver et à la chaleur en été. L’énergie dépensée en chauffage reste à l’intérieur et vous n’avez plus besoin de mettre vos radiateurs au maximum. Résultat : vous faites des économies non négligeables sur vos factures et vous vous sentez enfin bien dans votre propre maison.

Un locataire peut-il faire installer une pompe à chaleur ?

Oui, le locataire peut installer une pompe à chaleur dans son logement. Ce système de chauffage s'avère très économique puisqu'une pompe à chaleur air-eau permet ainsi de faire jusqu'à 60 % d'économies sur les factures énergétiques.

👉 Jamy vous dit tout sur le fonctionnement de la pompe à chaleur !

 

Si, pour une quelconque raison, l'installation d'une pompe à chaleur est impossible, plusieurs choix s'offrent à vous :

 

  • en chauffage central : une chaudière à condensation ou même des panneaux solaires ;
  • en chauffage décentralisé : des radiateurs à inertie, un poêle à bois ou à granulés, un insert.
J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Quelles sont les aides financières pour les locataires ?

La Prime Effy : jusqu'à 4 000 € pour vos travaux

Prime

La prime énergie vous encourage à faire des travaux de rénovation énergétique et à installer des équipements performants et durables dans votre logement. Chez nous, elle s'appelle la Prime Effy et prend la forme d'un chèque d’une valeur qui peut atteindre 4 000 €. Son montant varie en fonction de votre situation et du type de travaux engagés. Plus votre projet engage des économies d’énergie, plus la prime est élevée !

 

Un locataire peut-il bénéficier de la Prime Effy ?

Oui, les locataires de leur résidence principale achevée depuis plus de 2 ans peuvent bénéficier de la Prime Effy.


Pour quels travaux ?

La Prime Effy est accordée pour de nombreux travaux d’isolation et de chauffage mais les plus courants et les plus rentables sont :
 

  • l’isolation des combles perdus : jusqu'à 10€/m² ;
  • l’isolation des murs extérieurs : jusqu’à 8€ / m² ;
  • l’installation d’une chaudière à haute performance énergétique : jusqu’à 375 € ;
  • l’installation d’une pompe à chaleur : jusqu’à 4 000 €.


Comment l’obtenir ?

Pour obtenir votre Prime Effy, il suffit de suivre les étapes suivantes :

 

  • remplissez le formulaire ci-dessous en 2 minutes ;
  • un conseiller vous contacte et valide votre projet ;
  • vous signez le devis ou bon de commande de votre artisan certifié Reconnu garant de l'environnement (RGE) ;
  • après les travaux, vous envoyez votre dossier complet et recevez votre prime.

 

👉 Découvrez en vidéo toutes les étapes de votre demande de Prime Effy :

 

Je calcule ma Prime Effy

Simulation gratuite en 2 minutes

La TVA à 5,5 %, appliquée directement sur la facture

Habituellement, le taux de TVA est de 20 %. Mais en engageant des travaux de rénovation énergétique, la TVA est réduite à 5,5 %. Votre facture s’en retrouve considérablement allégée ! La seule condition ? Votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.


Pour quels travaux ?

Les travaux d’isolation thermique et de pose de système de chauffage utilisant une énergie renouvelable profitent de cette TVA réduite. Certains travaux de transformation, d’amélioration et d’aménagement se voient quant à eux soumis au taux de 10 %.  


Comment l’obtenir ?

Vous n’avez strictement rien à faire. Mis à part vérifier en bas de votre facture que le taux est bien appliqué, vous n’avez aucune démarche à engager. Mais attention, pour en bénéficier, vous devez obligatoirement faire appel à un professionnel RGE.

Est-ce qu'un locataire peut demander MaPrimeRénov' ?

Non, les locataires ne sont pas éligibles au dispositif MaPrimeRénov'. Cette aide financière distribuée par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) n'est ouverte qu'aux propriétaires, qu'ils soient occupants ou bailleurs de leur logement.

particulier

Réduisez vos factures et rendez votre maison plus confortable en isolant votre maison. Nos conseillers vous accompagnent dans votre projet et répondent à vos questions !

particulier

Romane Saget

Journaliste web pour Effy

Journaliste pour les sites du Groupe Effy, je suis devenue experte en rénovation énergétique. Les travaux de chauffage et d'isolation n'ont plus de secret pour moi, et n'en auront bientôt plus pour vous !

Plus d’articles sur ce thème