Ponts thermiques

Tout savoir sur les ponts thermiques dans une maison

Lorsque l'isolation thermique d’une maison n’est pas parfaite, elle peut laisser apparaître des ponts thermiques. Ces faiblesses diminuent les bénéfices que l’isolation est censée vous apporter : des économies d’énergie et du confort. En rénovation énergétique, il est très important de s’attarder sur ces phénomènes qui entraînent des pertes de chaleur. Nous faisons le point et vous donnons les solutions à ce problème !

J’isole ma maison

Demande gratuite et sans engagement

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Un pont thermique correspond à une zone qui présente une faiblesse d’isolation. Cela peut se matérialiser par une absence d’isolation, une détérioration ou une discontinuité du matériau isolant. Résultat ? La chaleur que vous créez s’enfuit. Sans isolation, les ponts thermiques représentent 5 % des pertes de chaleur d’une maison. Il est donc nécessaire d’y prêter attention pour s’en débarrasser. 


Concrètement, les ponts thermiques peuvent se situer à beaucoup d’endroits différents :

  • Les jointures entre les planchers et les murs
  • Les jointures entre la toiture et les murs
  • Autour des fenêtres et des portes
  • Les gaines et différents conduits (VMC, cheminée…)
     

Les conséquences sur votre logement… et sur vous !

Même s’ils ne représentent qu’une petite partie des déperditions thermiques de votre logement, les ponts thermiques vous apportent leur lot de conséquences néfastes.


🌡️ Une consommation énergétique en hausse 


Un pont thermique entraîne une fuite de chaleur de l’intérieur vers l’extérieur. Pour vous adapter, vous augmentez le chauffage. Fatalement, vous consommez plus et vos factures augmentent !


🏠 Une dégradation de votre logement 


En hiver, les ponts thermiques entraînent un phénomène de condensation au niveau des zones de transfert de chaleur. Cette condensation perle le long de vos murs et crée de la moisissure. Au niveau de la charpente, ce souci peut même abîmer le bois et mettre en péril le bon état de votre habitation.


🤒 Des conséquences sur votre santé 

L’humidité peut avoir un effet néfaste sur la santé. En grande quantité et sur une longue période, ce phénomène peut entraîner ou aggraver des problèmes d’asthme, d’allergie et de maladie respiratoire.
 

La solution aux ponts thermiques

Étape n°1 : l’identification


La première chose à faire est de partir à la chasse aux ponts thermiques. Pour être capable de les éradiquer complètement, il faut savoir d’où ils viennent ! Cette étape n’est pas si simple et peut se réaliser grâce à deux méthodes : la recherche visuelle et la thermographie.


La recherche visuelle 🧐


Pour cette technique, vous n’avez besoin d’aucun matériel, ni d’aucun professionnel. Il vous suffit de parcourir votre habitation et de rechercher des signes. La présence de moisissures doit vous alerter. Les différences de température sont également à noter. 


La thermographie 


Si la recherche visuelle est une première étape, elle n’est pas suffisante pour détecter tous les ponts thermiques avec précision. Pour une étude sérieuse de votre logement, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel. À l’aide d’une caméra thermique, il passera votre maison au peigne fin pour trouver toutes les zones qui posent problème
Si elle est très efficace, l’étude thermographique de votre maison a un coût. Il vous faudra débourser environ 150 € de l’heure.


Étape n°2 : l’élimination


Une fois que vous avez localisé tous les ponts thermiques de votre logement, place à l’action. Il existe plusieurs méthodes pour corriger ces défauts d’isolation.


L’isolation des murs extérieurs


C’est sans conteste la solution la plus efficace ! En isolant vos murs par l’extérieur (ITE), vous couvrez votre maison d’un manteau qui empêche toutes les fuites de chaleur. Tous les ponts thermiques liés aux jonctions entre les planchers et les murs disparaissent. Ces travaux préservent toute votre surface habitable contrairement à une isolation par l’intérieur


Il existe deux grandes techniques d’ITE : l’isolation sous enduit et l’isolation sous bardage. Si ces travaux sont très efficaces, ils sont également assez coûteux. La technique la moins chère, sous enduit, revient entre 100 et 180 € par mètre carré à isoler. En moyenne, l’isolation des façades d’une maison peut facilement atteindre les 20 000 €

particulier

Pour vous aider à réaliser vos travaux, demandez la Prime Effy. Sous forme de chèque bancaire, elle vous est versée pour la réalisation de différents travaux de rénovation énergétique. Et bonne nouvelle, l’isolation des murs par l’extérieur en fait partie !

particulier

Le remplacement de vos fenêtres
 

De vieilles menuiseries sont souvent responsables de fuites de chaleur. En les changeant pour du double vitrage avec des montants en PVC, vous vous assurez d’ouvertures parfaitement isolées. Pour parfaire le tout, l’installation de volets roulants supprime encore davantage les ponts thermiques au niveau des fenêtres.


Le budget pour remplacer ses fenêtres peut être très variable et atteindre 750 €, pose comprise. Heureusement, vous pouvez toujours réduire la facture grâce aux aides à la rénovation : la prime énergie, la TVA réduite, MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ et les aides de l’Anah.


Les rupteurs de pont thermique


En construction neuve, l'installation de rupteur de pont thermique est efficace. C’est un petit module isolant qui s’insère directement entre le bout du plancher et le mur. Ce dispositif traite donc tous les ponts thermiques qui surviennent de la jonction entre les planchers et les murs.


Et voilà, vous avez toutes les armes pour vous débarrasser de vos ponts thermiques. Pour tous vos travaux d’isolation, pensez à la Prime Effy pour réduire la facture !

Plus d’articles sur ce thème