Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Quelles aides pour l’achat d’un poêle à bois ?

Envie d'investir dans un chauffage au bois ? Vous avez raison ! Le poêle à bois présente de nombreux avantages : écologique, économique, mais aussi éligible à de nombreuses aides. Découvrez sans plus attendre les aides qui permettent de réduire le coût d'achat et d'installation d'un poêle à bois !


Pour trouver vos aides, c'est très simple : faites une simulation en ligne !

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Les subventions de l'Etat pour un poêle à bois en 2022

Pour encourager les ménages à faire des économies d’énergie, l’Etat a mis en place des dispositifs d’aides financières pour réduire les frais de plusieurs travaux de rénovation, tels que l’isolation thermique ou l’installation de systèmes de chauffage écologiques. La pose d’un poêle à bois en fait partie ! Voici les différentes aides que vous pouvez obtenir :
 

  • La Prime Effy 
  • MaPrimeRénov'
  • MaPrimeRénov' Sérénité
  • L'éco-PTZ
  • La TVA 5,5%
  • Les aides locales et régionales

La Prime Effy : les CEE éligibles à tous

Qu'est-ce que c'est ?

La Prime Effy est le nom que nous donnons à la prime énergie, l’une des subventions phares en rénovation énergétique. Ce dispositif a été mis en place en 2017 par le gouvernement français. 

 

Le principe ? Des entreprises du secteur de l’énergie versent aux particuliers une somme d’argent pour les aider à réaliser des travaux chez eux. En échange, elles récupèrent des certificats d'économies d’énergie obtenus grâce à ces travaux, qu’elles font valoir ensuite aux autorités compétentes pour ne pas être pénalisées.


En effet, dans le cadre des politiques d’économies d’énergie menées en France, ces acteurs ont des obligations chiffrées en ce sens sous peine de lourdes amendes. C’est par ce mécanisme de gagnant-gagnant que vous pouvez bénéficier d’une prime pour installer un poêle à bois chez vous.


 

Femme souriant devant son smartphone

 

Quels sont ses critères d'éligibilité et son montant ?

La prime énergie est accessible à tous les Français, sans conditions de revenus. Les seuls impératifs ?
 

  • Être propriétaire occupant , bailleur ou locataire
  • Faire les travaux dans un logement habité comme résidence principale construit depuis plus de deux ans
  • Faire appel à une entreprise RGE pour les travaux

 

Concrètement, pour un poêle à bois, vous pouvez obtenir :
 

  • jusqu'à 500€ pour un poêle à bûches
  • jusqu'à  800€

 

MaPrimeRénov' : la prime pour tous les propriétaires

Qu'est-ce que c'est ?

Lancée le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ est distribuée par l’Anah et est accessible au plus grand nombre, des hauts revenus aux moyens plus modestes. Mais comme avec la Prime Effy, les ménages les moins aisés obtiennent les subventions les plus importantes.
 

 

Quels sont ses critères d'éligibilité et son montant ?

MaPrimeRénov' s'adresse à tous les propriétaires. Voici les critères à respecter pour l'obtenir :
 

  • Être propriétaire occupant ou bailleur d'un logement construit depuis plus de  15 ans
  • Faire appel à une entreprise RGE pour la pose du poêle à bois



Pour l’installation d’un poêle à bois, le montant de l'aide de l'Anah peut atteindre : 
 

  • jusqu'à 2 500 € pour un poêle à bûches
  • jusqu'à  3 000€ pour un poêle à granulés


 

Famille dans son salon

Comment l'obtenir ?

Les démarches pour obtenir MaPrimeRénov’ sont assez simple. Il suffit de les suivre à la lettre :
 

  1. Vous vous inscrivez sur www.maprimenov.gouv.fr et faites une demande de prime en ligne
  2. Si votre projet est conforme aux critères, l’Anah vous communique le montant auquel vous êtes éligible.
  3. Vous faites poser votre poêle à bois.
  4. Vous chargez votre facture sur votre espace personnel.
  5. Vous recevez votre prime par virement bancaire.

 

👉 La variante : MaPrimeRénov' Sérénité

C’est la seconde subvention consacrée aux travaux de rénovation énergétique distribuée par l’Anah. Elle diffère cependant de MaPrimeRénov’ : seuls les ménages aux revenus les plus faibles peuvent l’obtenir pour la réalisation d'un ensemble de travaux. Pour obtenir l'aide, les travaux que vous réalisez doivent permettre un gain énergétique total de 35% minimum.

Les aides complémentaires pour un poêle à bois

L’éco-prêt à taux zéro

L'éco-PTZ est un prêt sans intérêt et sans frais de dossier pour financer vos travaux de rénovation énergétique. L’éco-prêt à taux zéro peut atteindre 30 000 €, remboursables en 15 ans maximum (mais un an si vous le souhaitez !). Une somme qui peut notamment vous servir à financer le reste à charge de votre poêle à bois. 

 

 

La TVA à 5,5% 

Les travaux de rénovation énergétique sont soumis à un taux de TVA réduite : 5,5% au lieu de 20%. Attention, ce taux est valable pour la pose du matériel et non pas pour son achat. Pour en bénéficier, vous devez remplir une attestation CERFA et la remettre à votre artisan avant l’étape du paiement. Ce n’est qu’avec ce document que vous pourrez bénéficier du taux réduit de TVA pour l’installation d’un poêle à bois ! 

 

Couple devant sa maison

 

 

Certaines aides locales ou régionales 

N’oubliez pas de vous tourner vers votre mairie, votre conseil municipal ou votre conseil régional pour savoir si des aides spécifiques existent pour la pose de votre poêle à bois. Vous pourriez avoir une bonne surprise ! 

💡 Bon à savoir
Pour obtenir vos aides financières, vous devez confier vos travaux à un artisan certifié Reconnu Garant de l’Environnement. Ce label atteste de l’expertise d’un professionnel en termes de respect de la planète et d’économies d’énergie. 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Les aides pour les poêles à bois sont-elles cumulables ?

Vous l’avez compris, vous n’avez que l’embarras du choix entre les aides financières existantes pour l’installation d’un poêle à bois. Mais le mieux, c’est que vous pouvez en obtenir plusieurs à la fois ! Et réduire ainsi d’autant plus les frais de vos travaux. 

 

Tableau de cumul des aides financières pour les travaux

 

👉 À savoir

Pour cumuler la Prime Effy et MaPrimeRénov', vous devez absolument faire votre demande de Prime Effy en premier. C'est une condition sine qua non à l'obtention de ces deux subventions.

Pourquoi installer un poêle à bois ?

Le chauffage au bois a le vent en poupe chez les ménages français, et ce n’est pas un hasard. Plus particulièrement, si vous recherchez une solution d’appoint pour l’une de vos pièces, en plus de votre chauffage central, le poêle peut-être une excellente option. En fonction des appareils, vous pouvez l’alimenter en bûches, en granulés ou en plaquettes forestières. Dans tous les cas, les bénéfices sont les mêmes : 
 

  • Vous profitez d’une chaleur douce et agréable dans votre logement.
  • Vous faites des économies d’énergie : le poêle consomme peu d’électricité pour une puissance de chauffe importante, donc vous êtes gagnant au final. Le rendement* de cet appareil dépasse généralement les 80%. 
  • Vous avez un budget d’autant plus respecté que le bois reste à ce jour le combustible le moins cher du marché.
  • Vous respectez l’environnement : contrairement aux équipements fonctionnant aux énergies fossiles (fioul, charbon), le poêle à bois émet peu de rejets toxiques et polluants.
  • Vous adoptez un élément design, décoratif et chaleureux dans votre pièce.

 

💡 Notre conseil 
Pour être sûr que votre poêle à bois vous offre l’ensemble de ces avantages, optez pour un appareil labellisé Flamme Verte ! Ce gage de qualité est également une condition pour obtenir les aides financières dont nous allons parler dans cet article. 

*Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

Combien coûte un poêle à bois ? 

Il existe plusieurs types de poêle à bois, possédant chacun leurs caractéristiques… Et leur prix ! Voici un récapitulatif des montants généralement constatés sur le marché, par type d’appareil : 
 

  • Poêle à convection naturelle : entre 800 € et 2 000 €
  • Poêle à convection forcée (par ventilateur) : entre 1 300 € et 3 000 €
  • Poêle canalisable : entre 1 100 € et 7 000 €
  • Poêle hydraulique : entre 3 900 € et 6 600 € (+ entre 2 300 € et 4 700 € pour le ballon tampon, le vase d’expansion ou des vannes)
  • Poêle de masse : entre 8 000 € et 14 000 €

 

Ces sommes dépendent également du combustible employé (bûches ou granulés), de la marque de l’équipement, de l’artisan qui se charge de la pose, de la puissance choisie...

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème