Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Prix de l’énergie : sans bouclier tarifaire, l’augmentation aurait dû être de + 35,4% pour l’électricité au 1er février

Par Mariana Gonçalves

Publié le 31/01/2022 à 08h04, mis à jour le 16/06/2022 à 15h07

Les prix de l’énergie ne cessent de côtoyer les sommets. Au 1er février prochain, l’électricité aurait battu un nouveau record sans l’intervention des pouvoirs publics. Pour contrer cela et soulager le portefeuille des Français, le Gouvernement a annoncé limiter cette hausse pour l’ensemble des ménages.

Les mois se suivent… et se ressemblent, du moins sur le plan des tarifs de l’énergie. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a présenté sa nouvelle délibération. Au 1er février prochain, les prix des tarifs de l’électricité auraient dû connaître une évolution du niveau moyen des tarifs réglementés (TRVE) de +44,5% HT, soit +35,4% TTC.

 

En effet, pour limiter cette hausse et son impact sur le portefeuille des Français, le Gouvernement a d’ores-et-déjà annoncé limiter cette hausse à 4% TTC en moyenne aux TRVE, qui représentent 66% des consommateurs résidentiels. Bonne nouvelle : cette limitation sera généralisée pour l’ensemble des consommateurs aux tarifs réglementés, résidentiels ou professionnels, situés en métropole continentale ou dans une zone non interconnectée. Les consommateurs aux offres de marché ne sont pas protégés par ce bouclier tarifaire.

 

Graphique évolution des prix du gaz et de l'électricité

+38€ sur la facture annuelle d’électricité

Cette limitation à 4% représente une augmentation de 38€ sur la facture annuelle d’électricité d’un client résidentiel, contre 60€/an pour un client professionnel. Sans cette mesure exceptionnelle, la hausse aurait représenté une enveloppe de 330€ supplémentaires par an pour un client résidentiel, contre 540€ pour un client professionnel.

Le gaz continue son ascension

Depuis le mois de novembre 2021, les prix des tarifs réglementés du gaz (TRVG), dont bénéficient 29% des consommateurs résidentiels de gaz, sont limités grâce à l’instauration d’un bouclier tarifaire. Ce qui n’empêche pas les prix du gaz de continuer de s’envoler. Au 1er février prochain, sans bouclier tarifaire, le prix du gaz aurait dû connaître une nouvelle augmentation de +22,2%, soit 73,7% HT de plus par rapport au tarif en vigueur fixé au 1er octobre. 

👉 Dans ce contexte de hausses des prix, quels gestes avez-vous adopté pour faire des économies et conserver du pouvoir d’achat ? Ces hausses vous ont-elles poussé à faire des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Nous vous avons donné la parole.

 

 

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème