10 moyens d'améliorer la qualité de l'air chez vous

Par Mariana Gonçalves

Matériaux, produits d’entretien, humidité, habitudes de consommation… Il existe de nombreuses causes à une pollution de l’air intérieur de votre logement. Pour améliorer la qualité de l’air intérieur, découvrez nos 10 conseils simples à mettre en place.

 

Avec notre accompagnement Effy Liberté, vous choisissez un artisan RGE local et de confiance parmi notre réseau pour tous vos travaux.

Je calcule ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Quels sont les risques d’une mauvaise ventilation ?

Il est primordial de veiller à une bonne qualité de l'air de votre logement. Un air vicié ou trop humide peut provoquer de nombreux désagréments : 

 

  • des irritations oculaires ;
  • des vertiges ;
  • l’apparition d’allergies ;
  • des difficultés respiratoires ;
  • de l’asthme ;
  • des rhumatismes ;
  • de l’arthrose…

 

Les personnes les plus fragiles comme les femmes enceintes, les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies respiratoires et cardiovasculaires sont les plus exposées aux risques de développer des problèmes de santé. 

 

👉 Il est important de déterminer quelles sont les sources de pollution de votre logement, et de mettre en place certaines bonnes pratiques.

10 conseils pour améliorer la qualité de l’air chez vous 

1. Aérer régulièrement votre logement

Le premier geste à ne pas négliger et facile à adopter, est d’aérer régulièrement votre logement. Ouvrir les fenêtres de votre maison suffit à évacuer l’air vicié, chargé de dioxyde de carbone, vers l’extérieur.  Nous vous conseillons d’ouvrir vos fenêtres pendant 30 minutes minimum deux à trois fois par jour, même en hiver. L’idéal étant d’aérer l’intégralité de votre logement - et notamment votre chambre - le matin au réveil, et le soir en rentrant du travail. 

 

Aérer votre logement au moins une fois par jour permet de renouveler l’air intérieur.

 

Si vous réalisez des travaux en intérieur ou que vous recevez beaucoup de personnes, n’hésitez pas à ouvrir vos fenêtres plus longtemps !

 

👉 En cas de pic de pollution, nous vous conseillons d’ouvrir vos fenêtres en soirée ou pendant la nuit. L’air sera ainsi moins pollué.

 

Fenêtre ouverte

 

2. Bien entretenir vos appareils de ventilation

La ventilation permet de renouveler l’air intérieur en évacuant l'air vicié, et en faisant pénétrer l’air neuf à l’intérieur de votre logement. Pour que cette étape soit efficace, il est indispensable de bien entretenir vos systèmes de ventilation

 

VMC

Nous vous conseillons de dépoussiérer régulièrement les grilles de votre ventilation mécanique contrôlée (VMC) à l’aide d’un chiffon humide. Une fois par an, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui s’assure du bon fonctionnement général et de la nécessité éventuelle de changer les filtres.

Artisan et client

En plus de renouveler l’air intérieur de votre maison, l’installation d’une VMC double flux vous permet de faire jusqu’à 15% d’économies sur vos factures.

Artisan et client

3. Adopter les bons gestes en cuisine

Lorsque vous cuisinez, n’oubliez pas de mettre votre hotte aspirante en marche et/ou d’aérer votre pièce. Les vapeurs et fumées dégagées par la cuisson de vos aliments dégradent en effet fortement la qualité de l’air de votre logement.

 

4. Surveiller l’apparition de moisissures

La présence de moisissures sur le plafond et les murs de votre logement a un impact direct sur la qualité de l’air intérieur de votre logement. L’humidité provoque des problèmes de santé sur les occupants comme de l’arthrose, de l’asthme, des allergies ou des rhumatismes. 

 

👉 Pour éviter leur apparition, aérez régulièrement votre maison, vérifiez le bon fonctionnement de votre système de ventilation et ne faites pas sécher votre linge en intérieur.

 

5. Choisir vos produits ménagers avec attention

Faire le ménage dans votre logement vous permet d’ôter tous les composants indésirables. Certes, à condition d’utiliser les bons produits ! Certains produits ménagers émettent des composés organiques volatils (COV) toxiques et parfois cancérigènes, comme les solvants ou les hydrocarbures.

 

Pour y remédier, nous vous conseillons de bien faire attention aux informations présentes sur les étiquettes de vos produits et à suivre les consignes d’utilisation. Privilégiez les produits écolabellisés, moins polluants.

 

Produits ménagers

 

👉 N’oubliez pas d’aérer votre logement pendant que vous le nettoyez. Cela permettra aux composants de vos produits ménagers de s’évacuer vers l’extérieur. Vous aurez ainsi moins de risques de les inhaler.

 

6. Limiter les comportements et usages à risque

Faire brûler de l’encens ou des bougies, ou fumer à l’intérieur de votre logement sont autant de gestes qui nuisent à la qualité de l’air intérieur de votre maison. La combustion de ces produits est source de benzène et d’autres substances nocives.

 

Les parfums et désodorisants intérieurs, composés d’huiles essentielles ou de parfums de synthèse, contiennent également des composés organiques volatils allergènes.

 

De plus, évitez de faire sécher votre linge dans une pièce fermée. Cela introduit de l’humidité dans votre logement et dégrade l’air intérieur. Privilégiez donc une pièce ventilée.

 

👉 Lorsque vous utilisez l’un ou plusieurs de ces produits, pensez à ouvrir vos fenêtres pour bien ventiler.

 

7. Choisir du mobilier et des équipements étiquetés A+

Le saviez-vous ? Le mobilier de votre maison émet des composés organiques volatils. Il est donc important de choisir des matériaux de construction et de décoration labellisés et classés A+. C’est un gage de confiance et de qualité.

 

Artisan verse de la peinture dans un bac

 

👉 Lorsque vous faites des travaux de rénovation (peinture, revêtements de sols, faux-plafonds…), nous vous conseillons de bien aérer vos pièces. Et pour préparer au mieux l’arrivée de votre bébé, anticipez l’aménagement de sa chambre. Cela permettra aux composés nocifs de s’évacuer naturellement.

 

8. Réduire l’usage d’insecticides

Les insecticides, pesticides et autres produits pour vos animaux domestiques sont remplis de composés chimiques, dangereux pour la santé. Si vous en vaporiser dans votre intérieur, veillez donc à ventiler votre logement correctement après.

 

9. Nettoyer vos appareils à combustion

Poêle à bois

Pour vous assurer un air intérieur sain, il est nécessaire de veiller au bon fonctionnement de vos appareils de chauffage. Au quotidien, entretenez votre poêle à granulés ou à bois en le dépoussiérant, une fois éteint, et aspirez les cendres.

 

Votre chaudière doit quant à elle faire l’objet d’un entretien annuel assuré par un professionnel qualifié.

 

10. Nettoyer les sols et textiles pour limiter la présence d’acariens

Les êtres vivants comme les bactéries et les acariens impactent fortement la qualité de l’air intérieur. Il est donc primordial de bien nettoyer les sols et textiles de votre logement. Pensez à aspirer régulièrement vos revêtements de sols (moquettes, parquets) ainsi que vos canapés et matelas. De plus, ventilez chaque jour les pièces de nuit pour assainir l’air intérieur.

Couple devant un ordinateur

L’installation d’une VMC double flux vous permet d’économiser jusqu’à 510 € / an sur vos factures de chauffage. Bonne nouvelle, la VMC est éligible à la Prime Effy !

Couple devant un ordinateur

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème