vmc_simple_flux

Pourquoi la ventilation est un élément central de la rénovation de votre maison ?

Par Amandine Martinet

Deux rapports de l’Agence Qualité Construction publiés début février 2021 mettent en lumière le rôle fondamental de la VMC simple et double flux dans l’efficacité énergétique d’un bâtiment. On décrypte cela pour vous.

Vous connaissez certainement les principaux travaux qui permettent de faire des économies d’énergie chez vous : isoler thermiquement tout ou partie de votre maison, ou encore remplacer votre vieille chaudière par un système de chauffage performant et écologique (pompe à chaleur, chaudière à condensation…)

 

Mais saviez-vous qu’il est essentiel, et si possible en premier lieu, de s’attaquer au problème de la ventilation dans son espace de vie ? C’est ce qu’affirment l’Agence Qualité Construction (AQC), le Centre de Développement des Eco-entreprises (Cd2e) et Ville & Aménagement Durable (VAD) dans leur rapport thématique présenté jeudi 4 février 2021. Voici ce qu’il faut en retenir.

La ventilation, une étape incontournable de vos travaux

Pour en arriver à des conclusions sur l’importance de la ventilation en rénovation, l’AQC, le Cd2e et VAD ont mené l’enquête sur 17 bâtiments rénovés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et ont interviewé 70 acteurs différents de ces travaux. Le message passé dans ce document est clair : la ventilation est un "élément central" et "l'un des principaux gages de qualité" d'une rénovation efficace.

 

La raison principale de ce caractère essentiel tient dans le fait que lors de travaux de rénovation, l’étanchéité à l’air de votre habitation est modifiée : sans un système de ventilation performant, la qualité de l'air dans votre lieu de vie est donc détériorée. Cela constitue non seulement une mauvaise base pour la suite des opérations, mais cela affecte également votre confort au quotidien, tout en vous faisant dépenser inutilement de l’énergie.

💡 Notre conseil :

Nous vous recommandons d’installer une VMC simple flux ou une VMC double flux chez vous : cette dernière permet non seulement d’assainir l’air ambiant, mais aussi de le réchauffer ! 

Une installation pas si aisée !

12 enseignements sont gages d’une ventilation efficace dans une habitation, selon le retour d’expérience de l’AQC. Parmi eux, on retrouve notamment :

 

  • S’assurer de la présence d’entrées d’air dans le logement
  • Utiliser des modules d’entrée d’air spécifiques aux fenêtres de toit
  • Maintenir le principe de balayage de l’air dans le bâtiment
  • Choisir et installer des bouches d’extraction adaptées aux besoins
  • Identifier et obturer les entrées d’air parasites
  • Entretenir le réseau aéraulique et les bouches d’extraction
  • Etc.

 

En fait, on apprend dans le rapport de l’Agence Qualité Construction qu’installer une VMC chez soi n’est pas forcément la chose la plus évidente qui soit. En effet, cette installation doit respecter de nombreux critères pour être pleinement efficace : « Elle nécessite de prendre en compte l’hygiène et la santé, le respect des débits réglementaires, l’apport d’air neuf, l’extraction des polluants intérieurs, et la conservation du bâti ». Autant de paramètres auxquels on ne pense pas forcément de prime abord et dont on ne maîtrise pas nécessairement les tenants et aboutissants ! Pour preuve, de nombreuses anomalies et non-conformités ont été constatées lors de l’enquête menée en Auvergne-Rhône-Alpes.

💡 Notre conseil :

Pour être sûr d’installer correctement votre système de ventilation, faites appel à un artisan certifié Reconnu Garant de l’Environnement ! Ce gage de qualité atteste de l’expertise d’un professionnel dans le secteur de la rénovation énergétique.

Je trouve mon artisan RGE

Simulation gratuite et immédiate

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème