MPR maison

Rénovation énergétique : le Club de l’Amélioration de l’Habitat lève le voile sur les comportements des Français

Par Mariana Gonçalves

Le 9 juillet 2021

Le Club de l’Amélioration de l’Habitat dévoile les résultats d’une enquête sur les comportements des propriétaires de logements en matière de rénovation, et l’importance qu’ils y prêtent. Quels types de travaux sont réalisés en priorité ? Nous vous disons tout.

37 millions, c’est le nombre de logements qui composent le parc résidentiel français. Parmi eux, on compte 30 millions de résidences principales dont 25 millions de logements privés. Au sein de ces résidences, 18 millions de personnes en sont propriétaires-occupants, tandis que 7 millions en sont locataires.

 

Résultat : les Français investissent beaucoup d’argent dans la rénovation et l’entretien de leur bien. Le marché de la rénovation et de l’entretien de l’habitat représente d’ailleurs 62 milliards d’euros répartis ainsi : 

 

  • 51 milliards d’euros représentent des prestations réalisées par des professionnels du bâtiment,
  • 11 milliards d’euros sont dépensés par les particuliers dans le cas d’une auto-rénovation.

 

Le Club de l’Amélioration de l’Habitat s’est intéressé à l’importance que revêt la rénovation et l’entretien pour les propriétaires et dévoile une enquête CAH-QUALITEL menée par IPSOS auprès de 3 000 particuliers.

Quelles sont les motivations des particuliers dans leurs travaux ?

De cette étude, il ressort que trois quarts des sondés ont plus de 45 ans, et que 75 % d’entre eux habitent un logement qui a 20 ans ou plus. Une grande majorité des personnes interrogées est consciente que leur logement prend de la valeur grâce à un bon entretien ou à des travaux de rénovation. D’ailleurs, 56 % des sondés envisagent de réaliser des travaux dans un futur proche, et 38 % en ont réalisé entre 2017 et 2019. En revanche, pour 17 % d’entre eux, ce projet n’a pas abouti. 

 

Isolation des combles

Pour 39 % des personnes interrogées, c’est l’embellissement de leur résidence principale et la décoration qui priment. L’amélioration du confort quotidien à travers l’installation d’équipements de chauffage ou les travaux d’isolation thermique notamment, importe 36 % des sondés. Suivent les réparations courantes, nécessaires à l’entretien quotidien de la maison pour 18 % d’entre eux. Enfin, les projets plus ambitieux d’agrandissement ne concernent que 7 % des personnes interrogées. Un résultat qui s’explique par l’envergure et le coût de ces travaux.

Des comportements variés

L’étude révèle par ailleurs que la décision de réaliser des travaux de rénovation se prend à deux ! Elle intervient principalement lorsque le foyer se compose d’un couple. Si 45 % d’entre eux se considèrent comme “embellisseurs” de leur logement, 35 % sont “passifs” et font donc peu de travaux. 10 % des sondés sont “mainteneurs”, adeptes des réparations quotidiennes, tandis que seuls 5 % des personnes interrogées ont des profils dits “modérés” et “reconstructeurs”.
 

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème