Canicule

6 Français sur 10 souhaitent une transition énergétique plus rapide

Par Amandine Martinet

Le 7 octobre 2021

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a présenté jeudi 07 octobre le résultat d’un sondage commandé à l’Ifop sur la perception qu’ont les Français des énergies renouvelables. Il en ressort une large adhésion pour les ressources durables, et une envie de les voir s’installer plus largement dans le paysage énergétique du pays.

Les résultats de l’enquête* ont été présentés par Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion et stratégies de l'Ifop, en direct de la maison de l’UNESCO. Nous y étions, et voici ce que nous en avons retenu.

La préoccupation climatique comme toile de fond

espace 350


C’est le point de départ qu’a pris Jean-Louis Bal, président du SER, en prenant la parole jeudi 07 octobre : le réchauffement climatique est un sujet d’attention largement partagé par les Français. Selon le sondage de l’Ifop, 70% des interrogés déclarent que la lutte contre le réchauffement climatique est un enjeu prioritaire pour la prochaine élection présidentielle de 2022. Pour le président SER, cela démontre une “prise de conscience” qui se généralise progressivement.

Une solution : passer aux énergies vertes

Alors, comment faire pour combattre ce phénomène de réchauffement climatique ? Selon les résultats du sondage, cela passe principalement par des questions liées à l’énergie. En effet, parmi les leviers d’actions les plus plébiscités, on retrouve “faire plus d’économies d’énergie” en tête, jugé utile pour 93% des interrogés, et “amplifier le développement des énergies renouvelables”, utile pour 87% d’entre eux.

🛠️La rénovation énergétique a la côte !

A la seconde place des mesures que les Français jugent les plus efficaces pour lutter contre le réchauffement climatique, on retrouve l’isolation thermique des bâtiments. Plus généralement, rappelons que les travaux de rénovation énergétique permettent de faire de réels gains d’énergie au quotidien, mais aussi de limiter les émissions de gaz polluants pour la planète.

 

check client


Autre constat édifiant : 60% des sondés déclarent que le rythme de la transition énergétique en France n’est pas assez rapide (27% disent qu’il va au bon rythme, et 13% le jugent trop rapide).

Quelles sont les EnR affectionnées par les Français ?

Les chiffres concernant l’adhésion au développement des énergies renouvelables sur le territoire confortent également sur le bonne opinion qu’en ont les sondés. On retient notamment que 87% d’entre eux sont favorables au développement de l’énergie solaire dans leur région. Le photovoltaïque est ainsi l’EnR la plus plébiscitée par les Français dans ce sondage.

 

En comparaison, les énergies fossiles obtiennent des scores tout à fait moindres : par exemple, seuls 20% des interrogés souhaiteraient voir le fioul se développer.

 

On retient donc de l’enquête présentée par le SER et l’Ifop une large adhésion des Français pour les énergies renouvelables. Une précision néanmoins : Jean-Louis Bal a précisé que cela restait particulièrement flagrant pour une frange plus jeune de la population. Preuve que les nouvelles générations s’enquièrent de leur avenir et ont à cœur de soutenir les solutions pour le rendre meilleur.

 

*enquête menée en ligne sur un échantillon de 3 035 personnes du 23 au 27 septembre 2021. 

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème