Reprise des chantiers

Covid-19 : le guide de préconisations sanitaires est mis à jour

Le 7 septembre, l’OPPBTP a publié une nouvelle version de son guide de préconisations face au Covid-19. Plusieurs mesures changent la donne dans le secteur du BTP. Voici le détail dans cet article.



Fin août, le Ministère du Travail a publié un nouveau protocole national concernant la crise sanitaire en cours. Dès le 1er septembre, les Français se sont donc mis à appliquer de nouvelles mesures. Pour s’adapter à cela, l’OPPBTP a fait évoluer son guide de préconisations de sécurité sanitaire pour le rendre conforme. Plusieurs nouveaux points sont alors abordés : la notion de lieux collectifs clos pour les chantiers, un changement de règle concernant le port du masque et les trajets en véhicules.

1# Les chantiers deviennent des lieux collectifs clos

Un chantier est considéré comme un lieu collectif clos dès que les ouvertures vers l’extérieur sont posées. Ce genre d’endroit doit donc appliquer les mêmes règles de sécurité sanitaire que dans un atelier. Le masque y est donc obligatoire. 


En revanche,le port du masque est facultatif dans certaines conditions, précise l’OPPBTP : “dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelles sont conformes à la réglementation ; que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité ; que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles, y compris dans leurs déplacements, portent une visière et que l'activité de travail ne nécessite pas une protection respiratoire spécifique".
 

2# Des règles plus souples en extérieur

Dans le cas d’un chantier en extérieur, les règles sont différentes. Le masque n’est pas obligatoire tant que les règles de distanciation sont respectées. À cela, s’ajoute l'exception des chantiers extérieurs dans l’espace public. Dans ce cas, ce sont les autorités locales qui se chargent de communiquer les mesures à adopter.

3# Le port du masque en voiture

À bord d’un véhicule, tous les passagers présents doivent impérativement porter un masque. Un protocole d’hygiène est à respecter : les mains de chacun doivent être désinfectées, tout comme l’intérieur du véhicule. 



👉 L’OPPBTP tient à rappeler que malgré toutes ces mesures de sécurité sanitaires nécessaires, l’attention doit aussi se porter sur les risques habituels présents sur les chantiers : les chutes, les heurts, les produits chimiques, l’électricité, les lourdes charges...
 

Plus d’articles sur ce thème