Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Métiers : “Il faut faire évoluer les méthodes de recrutement”

Par Mariana Gonçalves

Publié le 04/10/2022 à 14h32

Quelles sont les compétences à développer et les métiers à créer pour construire des villes et des bâtiments durables ? C’est la question qui a été posée lors d’une conférence au Mondial du Bâtiment. Méthodes de recrutement, compétences nécessaires, évolution des métiers… Nous faisons le point sur les solutions évoquées.

Batimat : conférence sur les métiers qui n'existent pas encore

Les intervenants se sont accordés sur la nécessité de faire évoluer les métiers du secteur du bâtiment. ©Mariana Gonçalves

“Il n’y a pas de nouveaux métiers, mais des métiers qui évoluent constamment” explique Jean-Christophe Repon, président de la Capeb. Dans un contexte où les crises s’enchaînent et où les enjeux de sobriété énergétique se font plus forts, le Mondial du Bâtiment s’est intéressé aux “métiers qui n’existent pas encore” lors d’une conférence. A cette occasion, étaient réunis Carine Seiler, haut-commissaire aux compétences, Jean-Christophe Sciberras, président et co-fondateur Newbridges, et Jean-Christophe Repon.

Des métiers en constante évolution

Transformation numérique, digitalisation des métiers, impact écologique… Les raisons de faire évoluer les métiers du secteur du bâtiment sont nombreuses, et surtout, elles doivent être rapides. “Il faut apprendre des nouvelles technologies et de nouvelles techniques très rapidement" a indiqué Carine Seiler avant de se demander comment faire pour former des personnes alors qu’on ne sait pas encore quelles seront les compétences nécessaires pour répondre aux enjeux de demain.

 

Pour que les professionnels du bâtiment puissent faire évoluer leurs compétences, les trois intervenants se sont accordés sur la nécessité d'un accompagnement tout au long de leur carrière pour qu’ils puissent se former. “Le coeur de métier est toujours présent, mais il y a toujours de nouvelles compétences à acquérir”.

Quelles solutions pour attirer de nouveaux talents ?

D’ici 2030, 1 million d’emplois, dont 200 000 dans le secteur du bâtiment, seront créés selon Jean-Christophe Sciberras. Un chiffre en croissance depuis 2017, à contrebalancer avec les 760 000 personnes partant en retraite chaque année dans l’Hexagone. Les intervenants ont évoqué la fierté des jeunes actifs d’intégrer une entreprise du secteur, et de pouvoir voir et montrer les fruits de leur travail. Est-ce que cette fierté est suffisante pour attirer de nouveaux talents ? Certainement pas : les trois s’accordent sur la nécessité de faire évoluer les méthodes de recrutement.

 

Plusieurs solutions ont été évoquées :

 

  • montrer la diversité des métiers ;
  • faire des formations en situation de travail en entreprise ;
  • faciliter la validation des acquis de l’expérience ;
  • créer des programmes inclusifs pour attirer des publics différents (femmes, réfugiés…) ;
  • revoir la rémunération des métiers du secteur pour attirer et surtout conserver la main d’oeuvre.

 

“Puis, il ne faut pas oublier que le secteur est sympa !” ont conclu les intervenants, soulignant l’esprit de cohésion et de grande famille des entreprises du secteur.

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème