Propriétaires bailleurs : quels travaux envisager pour votre logement ?

Par Amandine Martinet

Vous possédez un bien immobilier que vous souhaitez mettre à la location ? L’un des meilleurs moyens d’être attractif sur le marché est de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Mais lesquels ? Et comment vous financer ? On vous explique tout.

 

Isolation thermique, installation d’un nouveau système de chauffage… Tous ces travaux peuvent être en partie financés grâce à une prime énergie. Et si vous choisissez de travailler avec les artisans partenaires Effy Liberté, cette prime vous est garantie !

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Quels travaux pour les propriétaires bailleurs ?

Voici les grandes catégories de travaux de rénovation énergétique que nous vous recommandons d’engager pour avoir un logement performant et attractif :

 

  • L’isolation thermique d’une ou plusieurs parties de l’habitation (les combles perdus ou aménagés, les murs par l’intérieur ou par l’extérieur, les sols) : cette opération consiste à poser un matériau isolant — les techniques diffèrent selon la surface à traiter — sur la paroi choisie, afin de supprimer les ponts thermiques : c’est-à-dire, les zones qui laissent passer l’air extérieur à l’intérieur du logement. Ainsi, on est plus au chaud l’hiver et plus au frais l’été !

 

  • L’installation d’un nouveau système de chauffage : un équipement ancien consomme souvent beaucoup d’énergie et n’est pas forcément le plus éco responsable qui soit. Pour séduire de futurs locataires, il est judicieux de songer à la pose d’un chauffage performant et économe tel qu’une pompe à chaleur air/eau, qui puise les calories présentes dans l’air ambiant pour les restituer dans votre logement, ou bien une chaudière gaz à condensation, qui a un rendement souvent supérieur à 100%.

 

  • La pose d’un système de ventilation efficace. Isoler, c’est bien, chauffer aussi, mais un élément central auquel il est impératif de penser est la ventilation : c’est elle qui permet d’assainir le bâti et en faire un espace agréable, non humide et où l’on respire. Les échanges d’air causant automatiquement des petites pertes de chaleur dans le logement, nous vous recommandons de vous tourner vers une VMC double flux, qui permet non seulement de renouveler l’air mais aussi de le réchauffer.

 

  • L’investissement dans des équipements à énergies renouvelables : par exemple, opter pour des panneaux solaires photovoltaïques pour produire gratuitement une partie de l’électricité nécessaire pour le locataire, et ce en respectant la planète.

 

  • Une rénovation globale : au lieu d’effectuer ces travaux un par un, pourquoi ne pas tout mener de front pour améliorer d’autant plus les performances de votre logement ? Certes, il s’agit d’un budget important à prendre en compte, mais des aides financières existent pour réduire largement vos frais. C’est ce que nous allons voir maintenant !

Les aides financières pour les propriétaires bailleurs

On a parfois tendance à penser que seuls les propriétaires occupants ont droit à des aides financières pour rénover leur logement, mais c’est faux ! En tant que propriétaire bailleur, vous avez vous aussi droit à des dispositifs qui vont vous permettre d’engager ce type de projets à moindre coûts.

 

  La prime énergie MaPrimeRénov’ Habiter mieux Sérénité L’éco-PTZ  La TVA à 5,5%
Principe Subvention de divers acteurs du secteur énergétique sous forme de chèque, virement ou bons cadeaux Subvention de l’Anah sous forme de virement Programme d’accompagnement personnalisé dans la réalisation des travaux avec subvention Prêt bancaire à intérêts nuls car payés par l’Etat Taux de TVA réduit
Montant Montant variable en fonction des revenus, des travaux réalisés, de la situation géographique du logement... Jusqu’à 20 000 € attribué par logement, forfait fixé en fonction de la catégorie de revenus et des travaux réalisés Jusqu’à 60% du montant des travaux couverts dans un plafond maximum de 12 000 € Jusqu’à 30 000 € remboursables sur 15 ans maximum 5,5% au lieu de 20%
Eligibilité Pas de conditions de revenus, être propriétaire d’un logement achevé depuis plus de 2 ans à date des travaux, effectuer les travaux avec un artisan RGE Pas de conditions de revenus, être propriétaire d’un logement achevé depuis plus de 2 ans à date des travaux et qui est une résidence principale, effectuer les travaux avec un artisan RGE Réservé aux ménages aux revenus modestes, propriétaires d’un logement de plus de 15 ans à date de dépôt du dossier, qui n’a pas bénéficié d’un prêt à taux zéro, en cours ou octroyé il y a moins de 5 ans. Vos travaux réalisés par un RGE permettent un gain énergétique d’au moins 35 % Pas de conditions de revenus, réservé aux propriétaires d’une résidence principale achevée depuis plus de 2 ans, travaux réalisés par un artisan RGE Pas de conditions de revenus et de situation, faire réaliser ses travaux par un artisan RGE
Démarches S’adresser à un acteur participant au dispositif : Effy en fait partie ! Vous pouvez directement remplir le formulaire “Je demande ma prime” pour être rappelé par un conseiller. Déposer son dossier sur le site de l’Anah : n’hésitez pas à suivre nos tutos pour bien vous inscrire. Faire votre demande de subvention sur Internet via le site de l’Anah, mais aussi par téléphone au 0 808 800 700 (numéro non surtaxé). Vous adresser directement à votre établissement bancaire pour faire votre demande. Remplir une attestation spécifique et la remettre à son artisan avant la facturation.

💡 Cumulez vos aides !

Plusieurs de ces aides sont cumulables ! Vous pourrez ainsi obtenir un montant de subventions encore plus important pour vos travaux.

Pourquoi réaliser des travaux en tant que propriétaire bailleur ?

Sur le marché de l’immobilier, particulièrement concurrentiel, rien de tel pour vous démarquer que d’effectuer des travaux de rénovation énergétique ! A l’heure où les questions liées aux économies d’énergie sont de plus en plus importantes dans l’opinion publique, vous aurez forcément à gagner à vous lancer : vous serez plus aptes à séduire de futurs locataires !

 

part 350

Autre facteur à prendre en compte : la législation toujours plus stricte concernant l’efficacité énergétique des logements en France. On pense notamment au DPE réformé depuis le 1er juillet 2021, ou encore à l’interdiction d’installation de chaudières au fioul à partir de mi-2022. Mieux vaut prévoir d’être en règle pour éviter tout ennui.

500

Faites réaliser vos travaux de rénovation avec Effy Liberté pour bénéficiez d’une prime énergie garantie !

500

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !

Plus d’articles sur ce thème