Quel budget prévoir pour rénover votre logement ?

Par Mariana Gonçalves

Le budget à prévoir pour rénover votre logement n'est pas nécessairement conséquent. Tout dépend de la nature des travaux, des aides financières auxquelles vous pouvez prétendre et de bien d'autres paramètres. Découvrez ce qu'il faut savoir !

 

Les travaux de rénovation énergétique sont éligibles à plusieurs aides financières qui vous permettent de réduire le montant de votre investissement. Testez votre éligibilité !

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

De quoi dépend le prix des travaux ?

1. La superficie du logement

Maison

La superficie du logement est un critère déterminant pour évaluer le coût de votre projet de rénovation.

 

Plus la superficie totale de votre maison est élevée, plus votre investissement devra être important. Et, ce, quelles que soient l’ampleur et la nature des travaux à réaliser ! En effet, la superficie de votre logement a une incidence directe sur vos besoins en matière de chauffage ainsi qu'en matière d'isolation.

 

2. La nature des travaux

Le budget à prévoir pour vos travaux de rénovation varie en fonction de l’ampleur de votre projet. Le coût d’une rénovation légère contraste ainsi fortement avec le coût d’une rénovation globale.

 

Votre enveloppe "travaux" varie également en fonction de la nature des travaux : s'agit-il d'isolation, de chauffage, de ventilation ou de décoration ?

 

💸 Selon le type de travaux réalisé, vous pouvez prétendre à certaines aides à la rénovation comme la Prime Effy, MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro et la TVA réduite à 5,5 %.

 

3. Le coût de la main-d'œuvre

Le coût de la main-d'œuvre fait partie des critères qui permettent d'évaluer le budget nécessaire pour vos travaux de rénovation. Nous vous conseillons de faire réaliser plusieurs devis auprès de différentes entreprises afin de les comparer et de choisir le meilleur !

 

artisan client

 

⚠️ Pour prétendre aux subventions, vous devez obligatoirement faire appel à un artisan Reconnu garant de l’environnement (RGE).

 

4. Les matériaux utilisés

Le coût de vos travaux dépend également du prix des matériaux. Par exemple, dans le cas d'une isolation thermique, la laine de verre est l’isolant qui présente le meilleur rapport qualité-prix (avec un coût moyen de 7€/m²) tandis que le verre cellulaire est le plus coûteux (environ 33€/m²).

Quel budget pour l'isolation thermique ?

Combles, murs, sols : des budgets différents selon la cible des travaux

Lorsque vous décidez de rénover votre maison, il est fortement recommandé de commencer par l'isolation thermique. En effet, l'isolation thermique stoppe toutes les déperditions thermiques.

 

Rien ne sert, donc, d'acheter un chauffage plus performant si la chaleur qu'il émet s'échappe de votre logement ! L'isolation thermique permet d'éviter 65 % de consommation énergétique. Concernant le prix des travaux d'isolation, comptez :

 

  • entre 25 € / m² et 60 € / m² pour l’isolation des combles perdus ;
  • entre 50 € et 200 € par m² pour l’isolation des combles aménagés ;
  • entre 40 € / m² et 60 € / m² pour l’isolation des sols ;
  • entre 40 € et 80 € par m² pour l’isolation des murs par l’intérieur ;
  • entre 110 € / m² et 180 € / m² pour l’isolation des murs par l’extérieur sous enduit ;
  • entre 140 € / m² et 230 € / m² pour l’isolation des murs par l’extérieur sous bardage.

 

isolation des murs par l'intérieur

 

Le matériau isolant : un choix déterminant

Le choix du matériau à utiliser pour vos travaux d’isolation thermique est déterminant pour évaluer le montant de votre budget. Les matières minérales comme la laine de verre et la laine de roche sont les moins coûteuses, mais vous pouvez opter pour des isolants synthétiques ou écologiques.

 

Voici les principaux prix constatés :

 

Type d’isolant Prix moyen par mètre carré
Laine de verre entre 3 et 10€
Laine de roche entre 5 et 15€
Polystyrène entre 15 et 25€
Polyuréthane entre 15 et 25€
Laine de chanvre entre 10 et 25€
Fibre de bois entre 10 et 25€
Fibre de lin entre 15 et 25€


Quelles aides financières pour vos travaux d’isolation ?

Prime

Les travaux d’isolation thermique sont éligibles à plusieurs subventions qui vous permettent de réduire le montant de vos travaux : la Prime Effy, l'aide MaPrimeRénov’ et la TVA réduite à 5,5 % !

 

👉 Pour en bénéficier, vous devez obligatoirement faire réaliser vos travaux par un artisan RGE. En fonction de votre situation, le cumul des aides peut couvrir jusqu’à 90 % de vos dépenses !

J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

Quel budget pour des travaux de chauffage ?

Pompe à chaleur, chaudière ou radiateur : l'équipement fait le budget !

Exit, votre ancienne chaudière énergivore qui fonctionne aux énergies fossiles. Place à un système de chauffage écologique et économique.

 

Bonne nouvelle : il existe de nombreuses solutions pour vous permettre de couvrir vos besoins en matière de chauffage et, même, en matière d'eau chaude sanitaire (d'une pierre, deux coups !).

 

pompe à chaleur

 

Le tarif pour l'installation d'un nouveau chauffage varie en fonction de l’équipement posé. Comptez :

 

  • entre 10 000 € et 16 000 € pour une pompe à chaleur air-eau ;
  • entre 5 000 € et 11 000 € pour une pompe à chaleur air-air ;
  • entre 3 000 € et 7 000 € pour une chaudière à condensation ;
  • entre 10 000 et 15 000 € pour une chaudière à granulés ;
  • entre 400 € et 1 200€ pour un radiateur à inertie.

 

Quelles aides financières pour les travaux de chauffage ?

Le remplacement d’un système de chauffage vétuste au profit d'un équipement écologique et/ou fonctionnant aux énergies renouvelables vous permet de bénéficier d’aides financières comme la Prime Effy ou les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Vous souhaitez réaliser des éco-travaux dans votre logement ?

Quel budget pour des travaux de ventilation ?

VMC simple flux, double flux ou hygroréglable : des tarifs différents

VMC

Bien souvent négligée, la ventilation vous permet pourtant de faire d’importantes économies d’énergie en plus de diminuer le taux d’humidité de votre logement. Résultat : vous bénéficiez d’un air ambiant plus sain ! Pour la ventilation, comptez : 

 

  • entre 600 € et 1 800 € pour une VMC simple flux ;
  • entre 600 € et 1 700 € pour une VMC simple flux hygroréglable ;
  • entre 3 500 € et 5 500 € pour une VMC double flux.

 

Les aides financières pour vos travaux de ventilation

L’installation d’une VMC double flux est éligible à l'aide MaPrimeRénov’ et à la TVA réduite à 5,5 %, tandis que la VMC simple flux vous permet seulement de bénéficier de la TVA réduite.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Mariana Gonçalves

Journaliste web pour Effy

Journaliste curieuse de tout, je décrypte pour vous les travaux de rénovation énergétique. Proche de la nature, mon rêve serait d'avoir une tiny house autonome en plein cœur de la forêt.

Plus d’articles sur ce thème