chaudière condensation

Rénovation énergétique : Quelle est la dynamique du plan chaudière ?

Lancé le 1er janvier 2019, le « Plan Chaudière » rencontre un succès certain auprès des Français, qui n’hésitent plus à passer à l’acte et à multiplier les gestes en faveur de la rénovation énergétique de leur logement. Mercredi 16 septembre, le comité de suivi du « Plan Chaudière » réunissait les représentants de l’ANAH, ceux de la Direction Générale de l’Energie et du Climat ainsi que les acteurs du dispositif des certificats d’économies d’énergie pour un point d’étape. Décryptage.

Une tendance à la baisse pour le « Coup de Pouce Chauffage »

Depuis le 1er janvier 2019, le dispositif « Coup de Pouce » a permis d’impulser le changement de 435 802 équipements de chauffage, soit un rythme mensuel d’un peu moins de 22 000 travaux engagés par mois. Pour rappel, l’objectif est d’impulser le changement de 600 00 Chaudières sur 2 ans, au moyen de 1,2 milliards d’aides CEE. L’objectif sera-t-il atteint ? Rien n’est moins sur, depuis 2020, la tendance mensuelle d’opérations de changements de chaudière stagne et n’a jamais dépassée l’objectif mensuel. Cependant, la période de chauffe arrivant, il est probable que le nombre d’opérations engagées repartent à la hausse. En tout état de cause, si l’objectif n’est pas totalement atteint, le « Coup de Pouce Chauffage » a eu des conséquences très positives pour la filière que ce soit en termes de professionnels formés ou encore d’industrialisation des chaines de valeur.

56% des opérations concernent l’installation de nouvelles chaudières à gaz

A la lecture des chiffres transmis par l’administration, un chiffre saute aux yeux, la majorité des opérations impulsées par le « Coup de Pouce Chauffage » concernent l’installation de nouvelles chaudières à gaz. En effet, sur 435 802 travaux engagés, 246 126 (56%) concernent l'installation de nouvelles chaudières gaz, en remplacement de chaudières fioul ou gaz existantes. Comment expliquer cela ? Premièrement, les particuliers raccordés au réseau de gaz préfèrent reste au gaz. Deuxièmement, malgré les aides importantes pour les équipements utilisant des énergies renouvelables (PAC, Biomasse…) le « reste à payer » est toujours supérieur pour ce type d’installation, en comparaison avec une chaudière gaz.

157 885 chaudières au fioul remplacées

Contrairement à son homologue du gaz, dans le cadre du « Coup de Pouce », la chaudière au fioul ne peut pas être remplacée par une chaudière fioul performante. Ainsi, depuis le début du dispositif ce sont plus de 157 000 chaudières au fioul qui ont été remplacées. Pour rappel, l’objectif fixé par la programmation pluriannuelle de l’énergie est de remplacer un million de chaudières individuelles au fioul d’ici fin 2023 et 3 millions en 2028. Une bonne nouvelle ressort de la dynamique impulsée par le « Coup de Pouce » : les chaudières fioul sont remplacées à 73% par des systèmes de chauffage utilisant des énergies renouvelables. Les Français plébiscitent en grande majorité l’installation de pompes à chaleur. Ce type d’équipement permet de diminuer par quatre la consommation d’énergie et par deux les émissions de gaz à effet de serre.

 

Au-delà de ces différents éléments, l’administration a annoncé le lancement d’un nouveau « Coup de Pouce chauffage dans le cadre d’une rénovation performante d’une maison individuelle ». Cette initiative permettra de coupler les gestes de rénovation et d’associer le changement d’un système de chauffage à une isolation thermique (combles, planchers-bas ou murs). Il y a fort à parier que cette nouvelle aide permettra d’accélérer l’installation de chaudières performantes et de systèmes de chauffage utilisant des énergies renouvelables.

Plus d’articles sur ce thème